Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Alliances pour l’éducation et les entreprises en 2021

Education. Dans le cadre du programme Erasmus plus, l’action clé dénommée « Alliance pour l’éducation et les entreprises – 2021 » a pour but de renforcer la capacité d’innovation de l’Europe en stimulant l’innovation par la coopération et les flux de connaissances entre l’enseignement supérieur, l’enseignement et la formation professionnelle et l’environnement socio-économique le plus large, la recherche y compris.

L’appel à proposition publié le 20 avril 2021 a déterminé plusieurs priorités telles que favoriser les approches nouvelles, innovantes et multidisciplinaires de l’enseignement et de l’apprentissage, encourager la responsabilité sociale des entreprises et stimuler l’esprit d’initiative, les attitudes et compétences entrepreneuriales chez les apprentis, le personnel éducatif et les autres travailleurs. Au sein des priorités figurent également le but d’améliorer la qualité et la pertinence des compétences développées par les systèmes d’éducation et de formation, la mise en place et le soutien du système d’enseignement supérieur et d’enseignement professionnel efficaces, efficients, connectés et inclusifs qui contribuent à l’innovation.

Parmi les actions financées figurent la stimulation de l’innovation, le développement d’un esprit d’initiative, d’un esprit d’entreprise, des compétences et des aptitudes entrepreneuriales et la stimulation des flux et des échanges de connaissances entre l’enseignement supérieur, les établissements de formation professionnelle, les entreprises et la recherche. Sont également financés les activités de mobilité à des fins d’apprentissage pour étudiants, enseignants, chercheurs et membres du personnel

Des conditions strictes

Parmi les conditions pour la candidature figure la nécessité d’être une entité public-privée liée à l’éducation, à la formation, à la recherche, au social, aux soins, à l’économie et à l’emploi. Il faudra également constituer un consortium composé d’au moins trois acteurs du marché du travail et d’au moins trois prestataires d’éducation et de formation. Le consortium doit au moins couvrir quatre pays du programme et huit organisations participantes partenaires à part entières

Doté d’un budget de 2.153,1 million d’euros, cet appel à proposition est d’une durée initiale de l’action de 2 à 3 ans et la date de clôture des candidatures a été fixée par la Commission européenne au 7 septembre 2021.

Benjamin Busson