Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Wepa relocalise dans son usine auboise

Industrie. Un investissement de 8 millions d’euros et de nouveaux emplois grâce à la production d’essuie-tout grands formats.

L’usine de Torvilliers produit notamment des essuie-tout en papier. Laurent Locurcio

Le groupe allemand Wepa vient d’investir 8 millions d’euros dans son usine auboise de Torvilliers pour y relocaliser sa production de « big rolls », de gros rouleaux de papier essuie-tout. La demande croissante de ces produits en France et au Benelux a incité le leader de la fabrication d’essuie-tout, mouchoirs et papiers hygiéniques à rapprocher une production jusqu’ici assurée en Italie et en Pologne. Une décision s’inscrivant dans une logique de réduction d’impact environnemental et financier du transport et la volonté d’aller vers des produits made in France issus notamment de papiers recyclés.

Grâce à cet investissement, Wepa sera le premier à proposer aux consommateurs français un « big rolls » estampillé Origine France Garantie, depuis la fabrication du papier à la transformation de la matière. Le groupe compte une usine à Château-Thierry, dans l’Aisne, produisant du papier grâce au recyclage. La ligne est en cours d’installation dans l’Aube et la production devrait être lancée dès cet été. Sa mise en service va se traduire par l’embauche de 24 nouveaux collaborateurs, en particulier dans les métiers de la maintenance, de la production et de la logistique (candidatures à recrutement@wepa.eu). De quoi gonfler encore les effectifs de l’usine de Torvilliers qui compte aujourd’hui près de 300 collaborateurs.

Montée en puissance

Depuis la reprise du site en 2015, Wepa n’a cessé de faire monter en puissance son unité auboise. En quelques années, la production annuelle de l’usine est ainsi passée de 34 000 à 48 000 tonnes et les effectifs ont augmenté. Aujourd’hui, l’usine de transformation de Torvilliers emploie près de 300 collaborateurs. Le positionnement stratégique du site aubois est un atout important pour le groupe allemand, proche à la fois de Château-Thierry et des bases logistiques de livraison. Située sur le parc du Grand Troyes, elle est à proximité de l’échangeur de l’A5. L’écosystème local est aussi un argument positif.

« L’implication de nos partenaires locaux, logisticiens et transporteurs, mais aussi la contribution des acteurs des collectivités locales, les conseils de l’agence de développement économique Business Sud Champagne et l’appui de la Région Grand Est ont été déterminants dans le choix final de Troyes pour le lancement de cette nouvelle ligne », confirme François Roposte, directeur du site de Torvilliers.

Laurent Locurcio