Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Vynex relocalise la production de sa vis Rocket dans les Ardennes

Industrie. Plutôt que d’acquérir un nouvel équipement industriel , l’entreprise ardennaise a retenu une solution interne. C’est son unité de Thelonne qui fabrique la vis Rocket jusqu’alors totalement conçue en Asie.

Hervé Hacot a finalement privilégié la relocalisation de la vis Rocket dans les locaux de Thelonne. Pascal Rémy

Après quelques semaines de réflexion, Hervé Hacot, Pdg de la société Vynex a fait son choix sur le lieu qui sera chargé d’accueillir la relocalisation de 25% de la production de sa marque vedette, la vis Rocket, jusqu’alors historiquement fabriquée à Taïwan. Une solution interne qui a été validée. In fine, le leader en France dans la distribution de tréfilerie (180 salariés et 57 millions d’euros de chiffre d’affaires dans les Ardennes), ne créera pas un quatrième site de production mais rapatriera cette activité dans les locaux de son usine de Thelonne, dans un bâtiment d’une superficie de 7 800 m2. Hervé Hacot explique ainsi l’option finalement privilégiée.

« Cela faisait longtemps que nous réfléchissions à la manière de faire évoluer notre environnement immobilier. Et comme notre point critique, la partie logistique, avait pu être ramenée préalablement sur les 13 000 m2 de Donchery, nous avons donc choisi Thelonne pour cette action de relocalisation. Ce site industriel est parfaitement adapté avec ses 7 500 m2 de surface couverte pour mener à bien ce transfert d’activité industrielle ».

« Un projet totalement transformant »

Jusqu’alors consacrée au conditionnement, à l’impression et au stockage tout en servant déjà d’entrepôt pour les produits bruts, l’unité qui abrite aussi le siège social de Vynex va donc abriter la future production de visserie technique de grande diffusion qui a quasiment disparu d’Europe. Une fabrication qui nécessitera l’installation dans cette commune rurale de la couronne sedanaise de différentes machines de frappe à froid, de roulage et de fendage ainsi qu’une unité de traitement thermique.

« En récréant cette filière en France, on va donner une tendance plus industrielle à un endroit où se trouve aussi notre siège social. C’est vraiment ce dont on avait besoin dans le cadre de ce projet totalement transformant pour l’entreprise, car on prévoit aussi d’ici cinq ans d’agrandir le site de Donchery pour éventuellement accoler du conditionnement à l’administration des ventes et à la logistique, ce qui améliorera notre logique de flux » justifie le Pdg qui compte finaliser ce projet d’ici 2025 et créer de 25 à 30 emplois.

Vynex s’est fixé un budget de 700 000 euros pour remettre à niveau et réhabiliter le bâtiment de Thelonne et procéder à l’acquisition de la réserve foncière de Donchery. « Cette opération va nous permettre d’optimiser nos sites industriels et de nous rendre la vie beaucoup plus simple dans la mesure où Thelonne c’est aussi là où les équipes techniques (informatique, maintenance) sont sur place. On s’apprête donc à démarrer une nouvelle vie en nous donnant toutes les chances de relever ce défi industriel. Ce choix devrait tranquilliser notre nouvelle démarche », précise Hervé Hacot qui a bénéficié d’une aide financière de l’Etat de 800 000 euros pour mener à bien cette relocalisation. Travaillant pour les grandes surfaces de bricolage, les négoces et quincailliers industriels, Vynex détient avec la vis à bois anti-fendage et anti-rupture Rocket, la marque de visserie technique pour le bâtiment, leader dans les ventes pour la distribution.

Pascal Remy