Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Une usine de gants médicaux et 110 emplois à Romilly-sur-Seine

Industrie. Un projet à près de 20 millions d’euros dans le cadre des relocalisations industrielles en France.

Avec les nouvelles arrivées, dont celle de France Gants, la zone Aéromia affiche pratiquement complet désormais. Laurent Locurcio

Sur le front économique, les bonnes nouvelles s’enchaînent à Romilly-sur-Seine. C’est ainsi que dans une optique de relocalisation industrielle, une usine de production de gants médicaux va voir le jour sur la zone Aéromia de Romilly-sur-Seine. Un gros projet à près de 20 millions d’euros entre la partie immobilière et la mise en place de lignes de production, qui va se traduire par la création de 110 emplois. « La société France Gants, portée par des investisseurs aubois notamment, va produire à Romilly-sur-Seine des gants à usage médical qui sont aujourd’hui fabriqués en Asie : avec la crise sanitaire, on a bien vu l’importance pour la France de retrouver une certaine souveraineté industrielle », se réjouit Éric Vuillemin, maire de la ville et président de la communauté de communes des Portes de Romilly-sur-Seine (CCPRS).

« Si on veut que les entreprises viennent s’installer et se développent, on doit y mettre nos tripes »

Ce projet devrait à ce titre bénéficier d’aides spécifiques dans le cadre du plan de relance de l’État et de la région Grand Est. La CCPRS accompagne bien entendu ce dossier qui se décompose en deux parties. En ce qui concerne l’immobilier, la collectivité a cédé une parcelle de 5 hectares sur la Zone Aéromia à la société Pageau et Compagnie, représentée par Jean-Pierre Merle, des acteurs économiques bien présents à Romilly-sur-Seine. Ce sont eux qui vont démolir un bâtiment vétuste déjà présent sur le terrain pour y construire une usine flambant neuve.

« Le permis de construire devrait être déposé vers la fin du mois pour un lancement des travaux au printemps prochain et une mise en service en 2023 », poursuit Éric Vuillemin. La future usine accueillera la société France Gants, créée pour l’occasion et qui regroupera « divers investisseurs de notre communauté de communes et aubois », indique le premier élu romillon.

Encore 60 emplois à venir

Un bon point aussi pour la nouvelle agence de développement économique du Nord-Ouest aubois qui regroupe quatre cantons dont Romilly-sur-Seine. Les futurs projets ne manquent pas et les investisseurs continuent de s’intéresser à cette partie du département située entre Troyes et la région parisienne. « À ce rythme, la zone Aéromia sera vite complète mais nous avons déjà prévu de nouvelles possibilités foncières à vocation économique », ajoute-t-il encore.

Plusieurs dossiers sont déjà dans les cartons et devraient aboutir, à l’horizon 2023 à plus d’une soixantaine d’emplois supplémentaires. Avec le développement continu du Coq Sportif, le bassin romillon connaît un regain d’activité incontestable. « Si on veut que les entreprises viennent s’installer et se développent, on doit y mettre nos tripes », conclut Éric Vuillemin qui estime que les collectivités doivent soutenir ceux qui entreprennent en créant des emplois. Une stratégie qui s’est avérée payante au vu des résultats enregistrés ces dernières années.

Laurent Locurcio