Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Un tout nouveau CCAS à Charleville-Mézières

Social. Le centre communal d’action sociale s’installe dans des locaux plus adaptés.

Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières, a inauguré le CCAS. Pascal Rémy

En dépit de nombreux aléas ayant perturbé sa construction (fouilles archéologiques, opérations de désamiantage, fondations spéciales, découverte d’un bunker…), le transfert du centre communal d’action sociale de la rue Bayard à un bâtiment neuf situé à l’arrière de l’hôtel de ville de Charleville-Mézières a pu se faire à la mi-juillet. L’équipement réalisé par l’architecte Jean-Marc Charlet, dont le rôle principal est d’orienter, recevoir et conseiller le public sur les démarches administratives dans le domaine social, vient d’être inauguré.

Le CCAS fait l’unanimité

« Si le chantier n’a pas été facile, le projet imaginé en 2014 prouve déjà toute son efficacité et son utilité », déclare Boris Ravignon. Depuis son ouverture, le nouveau CCAS fait l’unanimité du personnel et des usagers. Ce quartier général des solidarités dispose d’un hall d’entrée spacieux, chaleureux et baigné de puits de lumière, d’une grande salle d’attente et de bureaux individuels et insonorisés destinés aux entretiens garantissant une confidentialité accrue.

L’endroit a aussi permis la mise en place de nouvelles initiatives : ateliers, expositions ainsi que la tenue de permanences avec les partenaires sociaux et associatifs. « Nous sommes passés d’un monde à l’autre. Nos usagers se sentent ainsi mieux accueillis et valorisés dans cet environnement apaisant », estime pour sa part Grégory Truong, directeur d’une équipe de 160 salariés (EPHAD compris).

Pascal Remy