Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Un taux d’emploi de travailleurs handicapés du Grand Est élevé

Social. Un peu plus de 7 000 entreprises régionales occupant 651 000 salariés doivent, depuis la loi de 1987, employer des travailleurs handicapés. Ce type d’emploi occupe aujourd’hui près de 34 000 salariés du Grand Est avec un taux supérieur à la moyenne nationale.

L’emploi de 6% travailleurs handicapés dans l’effectif total d’un établissement est une obligation légale pour les unités de 20 salariés et plus. Dans le Grand Est, 7 050 établissements employant 651 000 salariés sont assujettis à cette OETH, Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés. Ce type d’emploi concerne 33 800 salariés, soit un taux de 5,2%. Lorsque l’on tient compte de la durée passée dans l’établissement et de la quotité de travail, le taux d’emploi direct n’est plus que de 3,9%. Il est de 0,4 point supérieur à la moyenne nationale.

Par département, à fin 2018, les taux d’emploi de travailleurs handicapés vont de 4,9% dans les Ardennes à 3,5% dans la Marne. Il est de 4,1% dans l’Aube. Tout comme dans la Marne, ce taux est relativement faible dans le Bas-Rhin (3,3%) et diffère assez d’un secteur d’activité à un autre. Le taux d’emploi direct régional est supérieur à celui du taux national dans les administrations publiques (enseignement, santé, action sociale …) et dans l’industrie, la construction et les services aux entreprises. En général, l’emploi direct des handicapés augmente avec la taille de l’entreprise. La quasi-totalité des établissements de plus de cent salariés on recourt à ce type d’emploi.

87% des entreprises industrielles régionales

Dans le secteur de l’administration publique, 89% des établissements emploient directement des travailleurs handicapés. Ils sont 87% dans l’industrie et seulement 68% dans les établissements d’activités financières, d’assurance ou d’immobilier. Parmi les nouveaux bénéficiaires embauchés en 2018, 36% le sont en contrat à durée indéterminée, 38% à durée déterminée et 26% en contrat d’intérim ou autres contrats.

Les CDI concernent plus souvent les petits établissements et les contrats d’intérim les plus gros. Le Grand Est, les Hauts-de-France, l’Ile-de-France, la Normandie et le Centre-Val de Loire sont les régions les plus touchées par l’ancienneté des demandes d’emploi des bénéficiaires de l’obligation d’emploi (entre 900 et 950 jours). Dans le cadre du dispositif « Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022 », 22 entreprises du Grand Est (220 personnes accompagnées) se sont engagées dans une expérimentation visant le doublement des embauches de personnes handicapées. Pour le nombre d’entreprises engagées, le Grand Est est la deuxième région, derrière les Hauts-de-France et à égalité avec Auvergne-Rhône-Alpes.

Gérard Delenclos