Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Un Hôtel Marriott à Épernay en 2024

Projet. Le groupe rémois Pingat a remporté l’appel d’offres lancé par la Ville d’Épernay pour la construction et l’exploitation d’un hôtel haut de gamme sur l’esplanade Charles de Gaulle d’ici à 2024. Un projet à 19 millions d’euros pour lequel le groupe va faire appel à des partenaires privés et institutionnels.

L’hôtel sparnacien comptera 111 chambres, un bar-restaurant, un spa-piscine et des boutiques de prêt-à-porter de marque.

En 2024, l’esplanade Charles de Gaulle, à l’entrée de l’avenue de Champagne d’Épernay accueillera donc un hôtel Tribute Portfolio by Marriott. C’est le résultat du vote du jury de la commission d’appel d’offres de la Ville d’Épernay, qui avait, fin 2020 annoncé son envie d’accueillir un hôtel sur cet espace actuellement occupé par un parking.

Vainqueur de cet appel d’offres le groupe rémois Pingat se positionne à la fois comme investisseur, bureau d’études et exploitant du projet. Celui-ci va bien au-delà d’un aspect purement immobilier, précise Eric Pingat, Président de la Compagnie Hôtelière du Grand Est, qui a ouvert La Caserne Chanzy, un hôtel Marriott Autograph Collection de 89 chambres, au pied de la Cathédrale de Reims en 2019.

« Nous avons souhaité un bâtiment à énergie positive et performant du point de vue environnemental »

Car, fort de son expérience rémoise, le dirigeant souhaite créer une synergie entre ses deux établissements et effacer ainsi la frontière imaginaire de la Montagne de Reims : « Le message important que nous voulons faire passer avec ce projet c’est que nos deux établissements de Reims et d’Épernay seront complémentaires. Nous allons proposer une offre assez unique dans la région pour promouvoir la destination Champagne et une offre oenotouristique avec des packages pour les clients Marriott et les porteurs de carte Marriott qui sont au nombre de 150 millions dans le monde ».

Une offre globale champagne

« Une grande majorité des détenteurs de la carte Marriott sont américains », précise Hervé Fort, Directeur général de la branche Hospitality du groupe Pingat. « Et aujourd’hui les premiers clients de la destination champagne sont les Américains devant les Anglais et les Belges. C’est une destination unique au monde qui nous permet de proposer une offre complète entre Reims et Epernay, avec les caves de champagne, mais aussi les nouvelles propositions comme Pressoria à Aÿ ou le Musée d’Epernay, par exemple ».

Le Tribute Portfolio by Marriott sera situé sur l’esplanade Charles de Gaulle, juste en bas de l’avenue de Champagne d’Epernay.

Une offre globale qui peut permettre de dépasser le fameux seuil des deux nuitées par touriste, si difficile à atteindre en Champagne. Pour accueillir cette clientèle, les porteurs de projet ont conçu un hôtel Tribune Portfolio by Marriott, une enseigne « lifestyle » de 111 chambres réparties sur trois étages, un restaurant, un bar avec terrasse, un spa-piscine et des boutiques en rez-de-chaussée. Le dossier comprend d’ailleurs quelques éléments différenciants par rapport à la volonté municipale de départ, à savoir moins de chambres mais avec des volumes plus spacieux.

« Nous avons fait le choix de proposer des chambres plus grandes, de 25 m2, car cela correspond aux attentes de notre clientèle », souligne Hervé Fort. « Au niveau des boutiques nous avons déjà des accords avec plusieurs marques. Et au-delà des touristes, les Sparnaciens doivent être nos premiers clients pour venir déjeuner, partager un verre ou prendre soin d’eux ».

Performance énergétique

Le groupe fait aussi le pari de la complémentarité entre ses équipes rémoises et sparnaciennes. La construction de l’hôtel est également concomitante avec la conception d’un parking souterrain de forme hélicoïdale de plus de 350 places sous l’esplanade Charles de Gaulle, qui, elle, sera transformée en parc par la collectivité. Côté technique, le groupe Pingat a fait appel au groupe Bouygues Immobilier pour assurer la construction de ce bâtiment imaginé par le cabinet d’architectes Dream.

« La construction fera appel aux matériaux biosourcés, les architectes nous ayant proposé une conception mixte, bois et béton. Nous avons tenu compte de l’architecture de la ville pour adapter le bâtiment dans son environnement, avec un jardin en pleine terre, un mur végétalisé et des panneaux photovoltaïques sur le toit », souligne Eric Pingat.

Un projet estimé à 19 millions d’euros

« Nous avons souhaité un bâtiment à énergie positive et performant du point de vue environnemental ». Estimé à 19 millions d’euros (foncier et construction), le projet va faire appel à un tour de table d’investisseurs de la part du groupe Pingat, qui imagine réunir investisseurs institutionnels et privés, à l’image de ce qu’il a déjà réalisé avec son établissement rémois, il y a quelques années.

« Nous sommes en train de structurer le projet d’un point de vue financier et juridique étant entendu que nous cherchons à garder une part significative du capital et que nous prendrons l’exploitation de l’établissement », précise le dirigeant, qui prévoit de déposer un permis de construire avant la fin de l’année 2021 pour démarrer les travaux début 2022 et une ouvrir l’hôtel fin 2023 - début 2024 au plus tard.

Benjamin Busson