Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Sedan fonde beaucoup d’espoirs sur la L3 professionnelle

Football. Marc Dubois espère voir son club (50 salariés, 500 abonnés) passer pro.

Marc Dubois Pascal Rémy

Sedan qui s’apprêtait à vivre une quatrième campagne en N2 a finalement été repêché, le 13 juillet, en National. Marc Dubois, président du CSSA est naturellement ravi de cette montée administrative et se projette dans la probable future Ligue 3 professionnelle. « Ce projet est en cours d’élaboration et sa mise en place pourrait même être effective dès la prochaine saison. Pour un club comme le notre cette possibilité changerait sérieusement la donne et serait une grande chance pour Sedan. » Une place dans cette Ligue 3 aurait, en effet, un double impact positif : l’obtention de droits télé et l’acquisition d’un statut professionnel permettant la réouverture d’un centre de formation au format professionnel afin de garder les jeunes espoirs convoités par d’autres clubs.

« Grâce à la démarche digitale, nous sommes parvenus à gonfler notre sponsoring, passé de 150 000 à 400 000 euros »

« Avec cette perspective, nous nous trouverions donc dans une situation très favorable et en phase avec nos objectifs initiaux quand nous avons repris le club après sa liquidation judiciaire le 8 août 2013 ». D’autant plus providentiel que le patron du club ardennais sait pertinemment qu’il est difficile d’équilibrer ses comptes dans un National restant difficilement viable sur ses bases actuelles. Si cette possibilité est un bon signal, elle doit encore être validée par la LFP. Le CSSA veut en tout cas s’y préparer en s’appuyant sur un business model fort et puissant et ouvrir le capital du club à hauteur de 30 à 35% à de nouveaux actionnaires.

La gestion du stade Louis-Dugauguez

« On souhaiterait qu’une vingtaine d’entreprises nous accompagne en donnant une assise locale au CSSA. Nous pensons aussi donner la possibilité à une association de particuliers de prendre des actions comme cela s’est fait à Guingamp ». A partir du 1er octobre, le CSSA va aussi se voir remettre la gestion du stade Louis-Dugauguez par Ardennes Métropole qui lui versera en contrepartie une subvention de 296 000 euros représentant les frais habituels d’entretien pour cet équipement. À charge pour le CSSA de transformer l’endroit en lieu événementiel et d’échanges économiques. Le club veut, par ailleurs, élargir son champ de partenaires à partir d’une nouvelle approche commerciale.

« Grâce à la démarche digitale, nous sommes parvenus à gonfler notre sponsoring, passé de 150 000 à 400 000 euros ». Le club consacre, actuellement, trois millions d’euros à la section fonctionnement. Il emploie 50 salariés dont 26 joueurs, recense 500 abonnés, compte 100 000 suiveurs sur les réseaux sociaux et mise sur une moyenne d’affluence de 3 500 spectateurs à domicile. Reste maintenant aux joueurs à assurer la pérennité du club en National sur le terrain.

Pascal Remy