Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Rimbaud Tech accueille cinq nouvelles incubations individuelles

Start-up. Cinq nouvelles start-up ont été retenues par la structure carolomacérienne en incubation individuelle.

Ces cinq projets vont être accompagnés, pouvoir profiter d’un bureau privatif au sein de l’incubateur, accéder à un réseau d’experts et profiter d’un programme de formations. DR

Commençons avec le projet de Deborah et Yann Le Flochmoan, Siell.com. La vocation de Siell ? Aider les vendeurs professionnels de biens physiques croulant sous les stocks à digitaliser et démocratiser l’offre et la vente sous-enveloppe. Pour y parvenir, les deux porteurs de projets proposent un site de vente en ligne où les vendeurs peuvent disposer d’une vitrine individuelle avec accès gratuit et sans engagement. Siell gère les offres, personnalise les boutiques, gère les envois et garantit le paiement sécurisé. Le « plus » dans tout ça, ce sont les acheteurs qui fixent les prix ! Pour Siell, l’objectif affiché est d’atteindre le nombre de 400 vendeurs sur son site d’ici 2024.

Plusieurs applications

De leur côté, Théo et Stéphane Badré des Hautes-Rivières ont présenté Hydrobike, une solution de micro-mobilité pour faire du sport ou se déplacer par voie maritime avec une assistance électrique. Grâce à ses diverses gammes de produits allant de 8 000 € à 12 000 € TTC, Hydrobike cherche à offrir aux particuliers un nouveau moyen d’aller au travail, de faire ses courses ou même d’occuper leur temps libre. Les porteurs de ce projet se sont donnés un an pour lancer le premier Hydrobike, et visent l’horizon 2026 pour s’internationaliser. Le troisième projet est celui d’Astrid Moulezard, une application nommée « Marché conclu ».

La jeune femme vise une clientèle professionnelle en proposant une solution de mise en relation dédiée aux entreprises nomades. L’application propose la location flexible permettant aux sociétés de créer des synergies business et de mutualiser leurs compétences. Les entreprises peuvent donc mettre à la location leurs espaces inhabités (salles de coworking, open-space, salles de réunion, espaces de stockage ou bureaux privés) et d’autres sociétés n’auront plus qu’à les louer. Astrid organisera une levée de fonds en mars 2022 et espère lancer son projet en septembre prochain.

Pour finir en beauté, Baptiste Moiny et Alexis Lefèvre ont défendu leur innovation, portant le nom de « Motorbox ». Ce compteur connecté à une application mobile permettra aux conducteurs de motocross de digitaliser le processus de suivi et de maintenance de leurs bolides. Qu’ils soient amateurs ou compétiteurs, les utilisateurs pourront se procurer cette technologie d’ici la fin d’année 2022. Baptiste et Alexis comptent ensuite développer leur idée pour des engins agricoles et de travaux publics d’ici 2024. L’équipe de Rimbaud’Tech se fait une joie d’accompagner ces nouveaux projets innovants et n’attend qu’une seule chose : en découvrir de nouveaux.

Pascal Remy