Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Rétrospective de l’année 2021 dans les Ardennes

Rétrospective. En ces derniers jours de 2021, la rédaction vous propose un retour non exhaustif sur les 52 semaines écoulées pour redécouvrir tous les projets et les initiatives qui se sont déroulées dans les Ardennes malgré une crise sanitaire et économique sans précédent dans l’histoire moderne.

Hermès fidèle à ses promesses

La pose symbolique de la première pierre de la seconde maroquinerie ardennaise d’Hermès a eu lieu le 24 septembre sur la zone industrielle de Tournes/Cliron. Ce sera le vingt-et-unième site maroquinier du groupe de luxe en France. DR

« La Maroquinerie de la Sormonne », tel est le nom de baptême donné par les dirigeants d’Hermès à sa seconde manufacture ardennaise dont la pose de la première pierre a eu lieu le 24 septembre 2021. Ce site ouvrira ses portes en 2023 sur la zone industrielle de Tournes/Cliron. Elle accueillera 260 artisans, une vingtaine de cadres et des employés administratifs dans un bâtiment couvert de 5.700 mètres carrés qui abritera plusieurs ateliers de découpe et de travail du cuir, un espace de stockage de peaux tannées et teintées et bien sûr des bureaux administratifs et des locaux sociaux. On parle aussi d’un restaurant d’entreprise dont la gestion serait confiée à une entreprise locale.

Un fiasco qui fait désordre

Cela devait être la meilleure nouvelle de l’année 2021. Le 1er février, « Les Cycles Mercier » annonçaient la délocalisation à Revin d’une usine d’assemblage de vélos mécaniques et électriques sur la friche Porcher dans un bâtiment de 15 000 m2 au terme d’un investissement global de 13 millions d’euros. Cette manufacture devait ainsi créer 270 emplois au bout de cinq ans.

Une aubaine pour Revin qui compte un taux de chômage de 27 % et une population passée de 12 156 à 6 038 habitants en quelques années. Mais en juillet, l’Etat rétropédale et annonce qu’il ne participera pas au financement annoncé suite à une enquête pour fraude fiscale et douanière. Un fiasco très mal perçu dans la vallée de la Meuse et la Pointe des Ardennes qui attendent, aujourd’hui, réparation de la part du ministère de l’industrie.

Bj industries cédé à un investisseur privé

La société ardennaise créée à Bourg-Fidèle puis implantée sur la zone industrielle de Tournes/Cliron a été cédée par Paul Jonet et Renaud Bourson à l’investisseur allemand, Ulrich Aumüller. Spécialisée dans la conception et la réalisation d’usines de recyclage de batteries de plomb, BJ Industries (7 salariés, 3 millions d’euros de chiffre d’affaires) est un intégrateur de technologies qui fait fabriquer et assembler sans avoir de production propre.

Arden’plast rachète Alvéolaire

L’entreprise mouzonnaise Arden Plast a sécurisé son avenir en rachetant son voisin ardennais Alvéolaire, implanté à Bazeilles et connu pour son haut niveau d’excellence technique. Ce rapprochement fait des deux sociétés réunies (42 salariés, 20 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé) le champion ardennais de l’emballage durable, réutilisable et recyclable.

La carrière de pierre bleue sous pavillon belge

Gérée depuis 1998 par Lafarge Holcim Granulats, la carrière d’extraction de pierre bleue de Givet qui produit 600 000 tonnes de granulats à l’année est passée en début 2021 dans le giron d’Holcim Belgique, un groupe qui emploie plus de 700 collaborateurs sur 19 sites de production. Mathieu Vandenberghe est le nouveau directeur local. Il encadre une équipe de 18 salariés.

Gogaille, un hôtel 4 étoiles pour la place Ducale

La société « French Hospitality » a été retenue pour réaliser le futur hôtel quatre étoiles de la Place Ducale à Charleville- Mézières qui abritera 46 chambres, 4 appartements, un bar, un restaurant, une boulangerie et un traiteur. Le lauréat y développera son nouveau concept « Gogaille » qui donnera d’ailleurs son nom à cet établissement haut de gamme dont les travaux démarreront en 2023. L’ouverture est prévue fin 2024-début 2025.

L’abattoir de Rethel repris

Président du conseil d’administration et directeur général de « Viandes et Territoires », Kevin Tinant va se tourner vers d’autres aventures. DR

En difficulté depuis plusieurs années au point d’avoir été placé en redressement judiciaire, l’abattoir de Rethel a été repris et sauvé par un binôme composé des Bergers du Nord-Est basés dans l’Aisne et de la Socavi qui gère déjà l’abattoir de Charleville-Mézières. La SAS Prestaba succède ainsi à Viandes et Territoires. 18 des 33 salariés resteront sur place.

Faurecia cède ATS à Adler Pelzer

Le 17 février, on apprend que l’équipementier automobile français Faurecia va céder sa division acoustique et garnitures d’insonorisations, nommée AST, au groupe allemand Adler Pelzer. L’usine de Mouzon ainsi que le « Tech Center », son centre de développement et de recherches qui regroupent 450 salariés font partie de cet accord.

L’essor de l’insertion par l’emploi

Le développement du groupement Coopelis (200 personnes), la création à Bogny d’un atelier de fabrication de blouses qui débouchera sur la création de 40 emplois et l’annonce de la naissance d’une activité de recyclage de produits de luxe pouvant permettre à Ardennes Patrimoine Insertion d’embaucher 80 personnes d’ici la fin 2022 sont autant d’exemples qui montrent l’importance prise par l’économie solidaire et circulaire dans les Ardennes.

Déclin démographique

Les derniers chiffres du recensement millésimés 2018 et divulgués par l’Insee ont révélé que les Ardennes avaient encore perdu de la population. Le département ne compte plus que 271 845 habitants contre 280 907 cinq ans plus tôt. Cela en raison d’un solde migratoire défavorable non compensé par le solde naturel. Les plus importantes communes - Charleville-Mézières avec 46 391 habitants (- 2 600) et Sedan avec 16. 193 habitants (-1 941) - perdent à elle deux 4 541 âmes.

Une onduleuse de 120 m pour Smurfit Kappa

Spécialisé dans la production de solutions d’emballage en carton ondulé à base de papier, Smurfit Kappa (150 salariés) investit 18 millions d’euros à Rethel afin de faciliter l’arrivée d’une onduleuse de 120 mètres dans un bâtiment neuf de 8 200 m2 et ramener son autre usine locale située en centreville près du siège social implantée sur la zone de l’Etoile. Le site local de Smurfit Kappa disposera ainsi d’une superficie portée à 22 000 m2.

L’usine rethéloise de Smurfit Kappa considérée comme un site de pointe du groupe irlando-néerlandais va connaître une profonde métamorphose. DR

Enedis créé le premier poste source français à Seuil

Construit à partir de 2019 et mis sous tension en juillet 2020, le premier postes source français a été inauguré en grandes pompes par Enedis sur le territoire de la commune de Seuil. Il s’agissait d’une première française sur le plan technologique et environnemental. 36 autres projets de ce type devraient suivre d’ici 2030. Cet outil permet de contrôler, raccorder et distribuer plus rapidement au réseau électrique l’énergie issue des éoliennes, des unités de méthanisation et de parcs photovoltaïques.

Pascal Remy