Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Rendre le service à la personne accessible en ruralité

Services. Emmanuelle Cuitot ouvre sur le secteur de Dormans une nouvelle entreprise Maison & Services, acteur expert dans l’entretien du domicile et du jardin, fort d’un réseau de plus de 130 entrepreneurs indépendants en France sous contrats de franchise.

Emmanuelle Cuitot a reçu un prêt d’honneur du Réseau Entreprendre. DR

En France, le secteur du service à la personne pesait en 2019, 18 milliards d’euros. En 2030, il était évalué, avec le vieillissement de la population notamment, à 36 milliards d’euros. C’est dire s’il y a de la place pour les entreprises qui se lancent dans ce secteur. À 36 ans, Emmanuelle Cuitot, après dix années passées dans la grande distribution comme responsable de rayon et d’exploitation et quatre années dans le conseil hôtelier, a décidé de franchir le pas. « Parisienne d’origine et installée dans la Marne, après mes années passées dans la grande distribution et dans un cabinet de conseil dans l’hôtellerie, je n’arrivais plus à passer trois heures par jour dans les transports. Maman de deux enfants, je cherchais un nouveau sens à ma vie professionnelle et j’avais besoin de trouver un équilibre avec ma vie personnelle », explique-t-elle.

Diplômée de deux écoles de Commerce, dont un Master Marketing et Management des Services, elle s’est aussi occupée du développement commercial et des ressources humaines de l’entreprise familiale spécialisée dans la rénovation de l’habitat. « Toutes ces expériences ont créé un déclic dans la volonté de monter ma structure de service à la personne. » Emmanuelle Cuitot a donc trouvé un local commercial à Dormans, dans la rue principale de la Ville, rue Général Leclerc.

« À partir du mois de mai, les clients n’auront plus à avancer les sommes, c’est l’État qui prendra en charge directement les 50%. »

Elle couvre un périmètre du sud de l’Aisne à Châtillon-sur-Marne et jusqu’à Montmirail, soit une aire de 80 000 habitants environ. Aux prémices de sa création, elle a « deux casquettes. L’une de commerciale, pour trouver des clients particuliers et celle de chef d’entreprise afin de recruter une équipe de nettoyeur de vitres, assistante ménagère et jardiniers. » Les activités de laveur de vitre et assistante ménagère sont séparées, car Maisons & Services juge qu’elles requièrent deux technicités différentes.

Sensibiliser aux produits éco-responsables

Concernant les produits utilisés, les produits ménagers sont ceux des particuliers, avec « une information et sensibilisation faite lors des contrats, à l’usage de produits respectueux non seulement de l’environnement mais aussi et surtout non toxiques pour le salarié ». Concernant le matériel pour le jardinage, c’est celui de la société qui est utilisé, en raison de la dangerosité, et des contrôles sécurité effectués régulièrement par la société. Si aujourd’hui Emmanuelle Cuitot finalise les contrats de trois salariés, elle espère passer à six rapidement avec « un objectif d’une trentaine d’ici plusieurs années », précisant : « On s’adapte vraiment à l’emploi du temps du salarié, c’est lui qui nous donne ses horaires et disponibilités. C’est important pour qu’il se sente bien dans l’entreprise et pour le fidéliser. Le salarié couvre une zone de 10 à 15 km autour de chez lui. »

Indispensable pour des métiers à forte pénibilité et qui disposent aussi d’un important turn-over. Rien que dans la Marne, 238 offres d’emplois sont à pourvoir dans l’aide à domicile. Emmanuelle Cuitot insiste : « Nous accompagnons nos équipes tout au long des contrats. Le particulier dispose d’un cahier de liaison où la communication se fait avec son assistant ménager si un produit est en rupture par exemple, et nous effectuons une fois par mois, un contrôle qualité. » Appliquer au particulier la méthode utilisée dans l’univers professionnel, tel est le credo de l’entreprise. Lauréate du Réseau Entreprendre Marne avec l’obtention d’un prêt d’honneur de 15 000 euros, Emmanuelle Cuitot se félicite de l’accompagnement du Réseau et du suivi apporté.

Côté particuliers, l’emploi d’un salarié du secteur de l’aide à la personne permet de bénéficier d’un crédit d’impôt, correspondant à 50 % des dépenses annuelles d’aide à domicile. « À partir du mois de mai, les clients n’auront plus à avancer les sommes, c’est l’État qui prendra en charge directement les 50%. » Lauréate du Réseau Entreprendre Marne avec l’obtention d’un prêt d’honneur de 15 000 euros, Emmanuelle Cuitot s’appuie sur l’accompagnement du Réseau pour un développement serein.

Nastasia Desanti