Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Plurial Novilia et l’Armée du Salut s’associent pour un nouveau projet

Logement. L’Armée du Salut et Plurial Novilia se sont associés afin de créer une pension de famille ainsi qu’une structure d’hébergement pour les femmes victimes de violences conjugales dans le quartier Réma’Vert. Ce projet baptisé « Un toit pour l’avenir », dont la première pierre vient d’être symboliquement posée, doit voir le jour fin 2022.

Fabien Petit, le nouveau Président de Plurial Novilia a posé, avec les élus, la première pierre du projet “Un toit pour l’avenir”.

Les projets se succèdent pour Plurial Novilia. Après l’inauguration du chantier de cinq maisons construites en impression 3D béton (voir PAMB 7922), l’organisme logeur, filiale du groupe Action Logement, vient de s’associer à l’Armée du Salut afin de créer dans l’éco-quartier Réma’Vert, une pension de famille de 25 places ainsi qu’une structure d’hébergement et d’accompagnement pour une dizaines de femmes victimes de violences conjugales, accompagnées de leurs enfants.

Le projet baptisé « Un toit pour l’avenir », vient d’être inauguré par tous les acteurs soutenant le projet : Ville, Grand Reims, Département, Région. « L’enjeu et le défi c’est de proposer une configuration adéquate qui sécurise, protège et rassure, tout en répondant aux besoins matériels et psychique des individus », explique Philippe Wattier, directeur de l’Armée du Salut à Reims. « La pension de famille proposera un logement durable à des personnes fragiles, isolés socialement et en situation de précarité afin de rompre la solitude. Cette pension sera constituée de 25 logements de type F1 bis d’environ 25m2 qui convergeront vers des salles de vie communes », précise-t-il.

Un projet social au cœur de l’éco-quartier Réma’Vert

La structure dédiée aux femmes victimes de violences comprendra 10 logements de 50m2 qui bénéficieront de « barrières de sécurisation, alliant barrières naturelles, clôtures, vidéo protection et présence d’un gardien », indique Philippe Wattiez, rappelant par la même occasion l’augmentation de 30% des violences faites aux femmes dans le département de la Marne, sur les six premiers mois de l’année.

« Le logement ne peut pas être la seule réponse, il faut accueillir ces femmes dans un lieu sécurisé sur un territoire qui ne comprend pas uniquement des logements sociaux », estime par ailleurs le directeur de l’Armée du Salut. « Secourir, accompagner, reconstruire », voici les valeurs clés de la Fondation insiste pour sa part, Éric Yapoudjian, nouveau directeur général de l’Armée du Salut. L’emplacement du projet a été une des raisons de sa validation, au cœur d’un éco-quartier et à proximité des commerces.

« Le logement pour tous, c’est le modèle français de l’habitat social. »

« Je souhaite souligner le symbole d’un tel projet au cœur de Réma’Vert. Depuis le premier jour, Plurial a eu l’ambition de faire de son premier éco-quartier une référence : une référence en matière de construction durable, d’éco-conception et d’aménagement paysager, de mixité et d’habitat inclusif. La crise sanitaire aura mis à jour une meilleure prise en compte en matière de santé, d’environnement, de condition d’habitat et de travail mais aussi et surtout, un regard bienveillant sur les plus fragiles », estime le nouveau président de Plurial Novilia, Fabien Petit, pour qui c’était la première inauguration.

« En tant que bailleur social, Plurial Novilia, continuera à jouer un rôle majeur en matière de solidarité. Le logement pour tous, c’est le modèle français de l’habitat social », appuie-t-il.

Le coût total de ce projet s’élève à 3 975 156 € ( Pension de famille « Un toit pour l’Avenir » avec 25 logements collectifs : 2 470 000 € auxquels s’ajoutent les 10 logements pour femmes victimes de violences : 1 505 156 €).

Nastasia Desanti