Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Ourson Câlin, une réussite du commerce en ligne

Internet. En seulement six ans depuis sa reprise, le chiffre d’affaires mensuel du spécialiste de la personnalisation est passé de 2 000 à 100 000 euros.

Passer d’un chiffre d’affaires mensuel de 2 000 à 100 000 euros en l’espace de six ans seulement est le tour de force réussi par Ourson Câlin. Ce site aubois d’e-commerce s’est développé sur le créneau de la personnalisation d’objet grâce au savoir- faire de l’Atelier Champenois de Broderie, petite entreprise textile basée à la Rivière-de-Corps. Spécialiste du marquage et de la broderie, elle travaille notamment pour les professionnels et les entreprises. Pour se diversifier l’entreprise avait aussi lancé, en 2008, un site de peluches personnalisées à destination du grand public, Ourson Câlin.
Suite au rachat de l’entreprise, une nouvelle stratégie s’est mise en place afin de développer cette activité de e-commerce.

« Lorsque je suis arrivée dans l’entreprise en 2014, le site générait 2 000 euros de chiffre d’affaires par mois et il y avait beaucoup à faire pour le relancer », se souvient Alexandra Fontbonne, directrice adjointe de Ourson Câlin-ACB. Un important travail de modernisation, d’animation marketing, d’évolution technologique qu’elle a détaillé dans le webinar présenté par Gwennaël Dolat, consultant e- commerce, et organisé par le Labo du Web, l’association auboise des professionnels du web présidée par Marvin Chazelon. « Il fallait à la fois fidéliser et satisfaire les clients existants et en trouver de nouveaux, notamment en renfor- çant notre présence sur les réseaux sociaux », ajoute Alexandra Fontbonne. Dès la première année, cette visibilité a porté ses fruits avec une activité qui a fait un bond de 248 % ! Pour poursuivre sa croissance, Ourson Câlin a développé alors la gamme de produits à personnaliser autour de la naissance et de l’univers du bébé et de l’enfant de 0 à 3 ans.

CROISSANCE RECORD

L’ajout d’une quinzaine de nouveaux fournisseurs a permis d’é- toffer sérieusement l’offre. « Nous avons commencé à travailler avec des agences pour les campagnes adwords, et nous avons aussi amélioré le référencement et la rédaction des fiches produits », poursuit la responsable d’Ourson Câlin. C’est aussi à partir de ce moment que l’entreprise auboise a com- mencé à nouer des partenariats avec des blogueuses et des you-
tubeuses avec des résultats immé- diats. Des efforts payants qui ont permis une croissance annuelle de 40 % jusqu’en 2018. L’année suivante, c’est le Père Noël lui-même qui va apporter un formidable cadeau. « On avait vu ça dans d’autres pays, mais il nous semblait qu’il y avait une demande pour des hottes de Noël à poser au pied du sapin avec le prénom brodé de l’enfant », explique-t-elle. Les faits donnent raison à Ourson Câlin qui va voir les ventes grim- per de 90 %. Le site décide alors de développer les articles à offrir autour des évènements familiaux. Après une très belle année 2019, la crise sanitaire risquait de briser cet élan. Après une accalmie pendant le premier confinement, la marche en avant a repris de plus belle, avec le seuil record de 100 000 euros de chiffre d’affaires mensuel atteint en novembre 2020. Ourson Câlin va continuer d’investir pour améliorer encore l’ergonomie de son site, renforcer ses actions de webmarketing mais aussi dans l’objectif de fluidifier la chaîne logistique.

Laurent Locurcio