Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Nov’Habitat et Muance s’engagent sur le logement et la formation

Logement. Le bailleur châlonnais et la start-up spécialisée dans la fabrication de bâtiments nouvelle génération ont signé un accord pour assurer la construction de logements locatifs tout en participant à la formation et à l’insertion professionnelle sur le territoire.

Nov'Habitat et Muance s'engagent sur le logement et la formation
Le premier programme concerné par le partenariat comprend 12 logements à Châlons-en-Champagne pour 1,318 million d’euros.

La convention de partenariat entre Nov’Habitat et la start-up Muance est bien plus qu’un engagement pour la construction de 44 logements. Pour les deux partenaires, il s’agit certes d’apporter des logements locatifs sociaux supplémentaires et de bénéficier des atouts de la construction durable proposée par Muance. Mais la véritable nouveauté de cette convention réside dans son caractère sociétal, comme le révèle Hélène Monetti, Directrice Commercialisation Marketing et Communication de Nov’Habitat : « Il existe une dimension vertueuse sur le plan social, qui nous permet de développer ce partenariat. Aux nombreux atouts déployés par l’innovation proposée par Muance, nous ajoutons un accompagnement de nombreux jeunes dans le cadre du Service Militaire Volontaire ».

Spécialisée dans la conception et la construction de bâtiments à base de modules préfabriqués en usine, Muance vient d’engager, courant avril 2022, les travaux de son atelier de production sur le site de Vatry. Un investissement de 8 millions d’euros et surtout un besoin en main d’œuvre locale d’une centaine de personnes, qui concerne directement la convention signée avec Nov’Habitat. « Trouver des jeunes, c’est possible mais un des problèmes majeurs qui se pose à eux, c’est le logement, à un moment où ils quittent le foyer familial pour travailler. C’est pourquoi nous avons mis en place ce partenariat qui stipule que Nov’Habitat puisse prendre en charge le logement des jeunes qui viendront se former et travailler sur notre site », précise Lionel Morenval, Pdg de Muance.

« Aujourd’hui, il se construit environ 80 000 logements sociaux par an en France alors que nous devrions en construire le double pour répondre aux besoins du marché. »

« Pendant huit mois, dans le cadre du Service Militaire Volontaire (SMV), ces jeunes seront accueillis au sein du centre. Mais à l’issue de leur formation, lorsqu’ils débuteront leur première expérience professionnelle sur le site de Muance, ils pourront bénéficier grâce à Nov’Habitat d’un premier logement correspondant à leurs besoins, ce qui leur permettra de se fixer sur le territoire », explique Hélène Monetti. Dès 2022, une dizaine de jeunes seront concernés par cette convention, pour atteindre une trentaine au total. Les travaux de terrassement de l’usine viennent de se finaliser sur le site de Vatry et la fin de la construction est prévue pour fin août. « Nous devrions recevoir les premiers équipements en septembre et être opérationnels en novembre 2022 », souligne le Pdg.

Innovation et attractivité

De son côté Nov’Habitat pourra bénéficier, très rapidement de 44 logements innovants et conformes à sa politique RSE. « Nous pouvons aussi imaginer accompagner Muance dans la recherche de logements pour ses futurs salariés de catégories socioprofessionnelles intermédiaires par exemple », poursuit Hélène Monetti. Nov’Habitat dispose en effet d’un parc de plus de 12 000 logements (de la maison de maître au petit logement collectif) sur 42 communes du territoire marnais, dont une partie est non-conventionnée.
Start-up châlonnaise, Muance est le fruit de trois années d’études et de recherches qui se sont matérialisées par deux brevets et licences exclusives.

Labellisée Jeune Entreprise Innovante (JEI) elle propose une solution inédite dans la construction de logements grâce à un procédé novateur. « Aujourd’hui, il se construit environ 80 000 logements sociaux par an en France alors que nous devrions en construire le double pour répondre aux besoins du marché. Parallèlement à cela, le secteur du logement est un des plus émissifs en CO2 et le coût du logement représente environ 29% dans le budget des ménages français », précise Lionel Morenval, qui a donc développé avec Muance une solution destinée à résoudre les questions de la rapidité, du budget et de la transition écologique.

Il s’agit de structures industrialisées, conçues à base de béton dernière génération (composé à 50% d’air), aux propriétés thermiques et structurelles exceptionnelles et avec un isolat biosourcé réalisé à partir de fibre végétale. Fabriqués en usine, les éléments des bâtiments permettent de gagner un temps précieux sur le chantier final où il suffit d’assembler les pièces, permettant aussi des économies substantielles en matière d’émission de CO2, puisqu’elles sont de l’ordre de 60%. Un réel changement de paradigme dans le monde de la construction qui peut également améliorer l’attractivité du secteur. C’est d’ailleurs sur ce plan particulier que Nov’Habitat et Muance comptent bien attirer de nouveaux profils de jeunes, séduits par le côté innovant de l’activité et par la démarche sociétale engagée sur le territoire châlonnais.

Benjamin Busson