Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Nouveau directeur et nouveaux investissements pour la SAE-SMB

Industrie. Leader du marché français dans la production d’essieux spéciaux pour remorques, la SAE-SMB qui n’a pas été épargnée par la crise sanitaire veut aller de l’avant. Ciarra Radrizzani, actionnaire du groupe familial A.D.R. fait le point.

Ciarra Radrizzani est venue à Ham-les-Moines pour officialiser la nomination d’un nouveau directeur de site et annoncer plusieurs investissements d’ici 2024 à la SAESMB. Pascal Rémy

Après une histoire mouvementée, marquée par le passage de différents propriétaires qui aurait pu se terminer par une liquidation, la Société Ardennaise d’Essieux (SAE), implantée à Ham-les-Moines, a remonté la pente et retrouvé la confiance de ses clients depuis son passage au sein du groupe italien ADR. Au point de réaliser, avec un volant d’une soixantaine de salariés, un chiffre d’affaires de 23,5 millions d’euros en année hors Covid dont 50 % à l’export vers la Belgique, l’Espagne, le nord de l’Afrique, le Japon, Dubaï.

« En investissant près de cinq millions d’euros dans l’extension des bâtiments et des bureaux, en créant un atelier de peinture par cataphorèse, une des quatre seules installations de ce type dans les Ardennes, ce qui nous permet de beaucoup sous-traiter, et en acquérant de nouvelles machines de forge en 2020, nous avons regagné la confiance de nos clients en améliorant nos temps de livraison et notre réactivité. On doit être très flexibles pour assurer des produits de qualité », constate Ciarra Radrizzani, actionnaire du groupe ADR.

Un îlot robotisé puis un centre d’usinage

Celle qui est aussi la directrice générale de SAE-SMB Monde fait part de plusieurs annonces importantes pour le personnel de la PME située à la périphérie de Charleville-Mézières. D’abord, la nomination d’un nouveau directeur de site, qui prendra ses fonctions mi-octobre, pour pallier le départ de Mickaël Magnier. Il lui appartiendra de lancer l’investissement de 200 000 euros décidé en début d’année pour intégrer un îlot robotisé pour faire de la soudure, dont les détails techniques sont en passe d’être finalisés. L’arrivée de nouveaux robots est prévue à l’automne pour entrer en phase opérationnelle début 2022.

Ensuite, d’ici 2024, le groupe ADR procèdera à un renouvellement du parc machines en achetant un centre d’usinage et des machines pour fabriquer les essieux et des pièces jusqu’alors élaborées à l’extérieur. Enfin, l’usine de Ham-les-Moines pourrait récupérer une nouvelle activité liée aux essieux agricoles en étant dotée de matrices et autres outillages afin de faire des corps d’essieux carrés destinés à livrer les filiales d’ADR. Par ailleurs, la SAE-SMB entend obtenir la certification ISO 9001, norme internationale pour les Systèmes de Management de la Qualité (QMS).

Pascal Remy