Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Ne dites plus PSA mais Stellantis

Automobile. Les Ardennais devront progressivement s’habituer à cette nouveauté. L’usine PSA des Ayvelles, plus gros employeur privé de Champagne Ardenne, s’appelle désormais Stellantis. Soit le nom du groupe automobile multinational issu de la fusion entre Peugeot-Citroën et Fiat Chrysler Automobile, officiellement fondé le 16 janvier 2021.

Le nom Stellantis a succédé à PSA sur les panneaux situés à proximité de la fonderie des Ayvelles.

Stellantis exploite et commercialise 14 marques : cinq issues du groupe PSA (Citroën, DS Automobiles, Opel, Peugeot et Vauxhall) et neuf issues de FCA (Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Lancia, Maserati et RAM). Mais aussi deux marques de services de mobilité ainsi que différentes marques d’équipementiers et réparateurs.

Constellation d’étoiles

Issu du latin stello qui signifie « briller d’étoiles », le nom de baptême Stellantis choisi par les conseils d’administration des deux entités parmi plusieurs propositions faites par le groupe de communication Publicis, n’a donc rien d’anodin puisqu’il est censé évoquer une constellation. Ce rapprochement est le plus important de l’histoire de l’industrie automobile. Si l’on prend en compte les ventes de 2018, une année normale sans Covid 19, la fusion de début d’année donne naissance au quatrième groupe mondial du secteur. Les 14 marques du nouveau groupe représentent, en effet, environ 9% du marché automobile mondial pour 8,7 millions de véhicules vendus en 2019.

400 000 salariés

Le nouveau géant de l’automobile, une entité de plus de 400 000 salariés, a intégré les bourses de Paris, Milan et Wall Street le lendemain de l’union. À l’occasion de la première conférence de presse suivant ce mariage XXL, Carlos Tavares, le numéro un de PSA a annoncé qu’il souhaitait réaliser cinq milliards d’euros de synergies, en terme d’investissement, du partage de moteurs et de plateformes, et du développement du secteur R&D. Si le siège social du groupe est établi à Amsterdam, rappelons que l’entreprise ardennaise, implantée sur une superficie de 55 hectares dont 13,5 de surface couverte a été ouverte en 1974.

Elle est actuellement dirigée par Patrice Peslier et emploie 1 650 salariés. Elle est spécialisée dans la fonderie de pièces brutes de liaison au sol (supports de traverses, pivots, cornes) et de moteurs en fonte et en aluminium collecteurs, villebrequins, boîtiers de différentiels, et notamment les culasses (11 000 par jour) qui sont destinées aux unités d’usinage et d’assemblage du groupe. Elle expédie quotidiennement 171 tonnes de pièces en alliage aluminium.

Pascal Remy