Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Mosolf grandit encore sous le soleil de Vatry

Logistique. Le groupe allemand spécialisé dans le stockage et la logistique automobile va pouvoir accueillir 7500 véhicules sur son site.

Depuis janvier 2021, Mosolf dispose d’une capacité d’accueil de 4 000 véhicules sous 10 hectares de panneaux photovoltaiques. Benjamin Busson

Au coeur de la Zone d’Activités de l’aéroport de Paris-Vatry, l’image est saisissante : des milliers de voitures stockées sous des centaines de mètres carrés de panneaux photovoltaïques. C’est là que la société allemande Mosolf a choisi de déployer son dernier site logistique en 2018. Depuis, le développement des milliers d’hectares occupés par le groupe n’en finit pas de progresser. C’est pour acter la fin de la première phase et le début de la deuxième de travaux que Klaus Weyand, responsable du site de Mosolf a invité quelques-uns de ses partenaires commerciaux et institutionnels à découvrir l’activité déployée à Vatry.

Sous les 10 hectares de panneaux photovoltaïques, Mosolf dispose déjà d’une capacité d’accueil de 4 000 véhicules. Il s’agit essentiellement de voitures ou d’utilitaires légers, appartenant à des constructeurs, à des loueurs ou à des flottes professionnelles. Si les véhicules sont en transit à Vatry, Mosolf ne fait pas que les entreposer. Le groupe allemand s’est spécialisé dans l’entretien et la logistique. Ici les véhicules peuvent être réparés, nettoyés, débarrassés de leurs stickers publicitaires… avant d’être rendus à leur propriétaire ou transférés vers un autre site.

Une croissance effrénée

Dans ses bâtiments, le groupe assure la préparation et l’entretien de véhicules pour ses clients. Benjamin Busson

Une activité en plein essor qui a obligé le groupe à s’étendre sur la parcelle voisine, actuellement en préparation pour être prête au cours des prochains mois. 24 hectares supplémentaires qui permettront d’accueillir davantage de véhicules, Mosolf ayant décroché de nouveaux clients depuis son arrivée à Vatry, que ce soit le groupe Emil Frey, le loueur Sixt ou le groupe Volkswagen par exemple. « Nous pourrons stocker jusqu’à 7 500 véhicules grâce à cette deuxième phase de travaux », précise Klaus Weyand qui ambitionne, à terme, de pousser jusqu’à 20 000 véhicules. Quant aux panneaux photovoltaïques, ils permettent à la fois de protéger les voitures mais aussi de produire de l’électricité (10 MWh).

Leurs poteaux sont également équipés de borne pour recharger les véhicules électriques accueillis qui représentent environ 20% du parc actuel. Le site marnais est l’un des 12 sites du groupe en Europe, le deuxième français avec celui de Hambach (Moselle). Lors de cette rentrée de septembre, le site de Vatry inaugure également un centre de contrôle technique. Géré par le groupe ACDC de Daniel Boudinot, il pourra être amené à voir passer jusqu’à 500 véhicules par mois, dont une grande partie issus des flottes en transit dans la Marne.

Benjamin Busson