Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Magiline réorganise son capital pour poursuivre sa croissance

Industrie. Le fabricant aubois de piscines, numéro 3 du secteur, entend profiter d’une vague porteuse pour les équipements individuels.

Magiline a beaucoup investi ces dernières années dans son outil de production troyen. L.L

La PME troyenne, lancée en 1994, a su surfer sur la vague des piscines individuelles en France, qui figure parmi les pays les mieux équipés en la matière. En l’espace d’un peu plus de 25 ans, Magiline s’est hissée au troisième rang national des constructeurs de piscine et est présente également dans 33 pays, notamment en Europe et en Asie.

En l’espace de 26 ans, sont sortis de son usine troyenne, comptant aujourd’hui une centaine de collaborateurs, plus de 45 000 bassins ! Son chiffre d’affaires annuel avoisine les 32 millions d’euros. L’une des grandes forces de l’entreprise se situe dans sa capacité d’innovation, avec plus de 87 brevets internationaux déposés et une longueur d’avance dans la piscine « connectée » pilotée à distance avec un smartphone.

L’entreprise auboise met également en avant la fibre locale, avec une production française bénéficiant du label Origine France Garantie. Magiline compte bien continuer de se développer sur le marché porteur qu’est celui de la piscine. Depuis le déconfinement, la demande de piscines individuelles a explosé en 2020 en France, alors même que le chiffre d’affaires du secteur avait progressé de 11 % en 2019.

Dans l’Hexagone, on recense désormais plus de 2,5 millions de piscines privées, également réparties entre enterrées et hors sol. Le marché s’est démocratisé, la taille moyenne s’est réduite passant de 72 m² dans les année 1990 à environ 45 m² aujourd’hui, en s’adaptant à l’espace urbain. En même temps, la piscine est devenue plus écologique et plus technologique. Magiline entend bien poursuivre sa croissance avec des objectifs clairement définis : un meilleur maillage du territoire français au niveau de son réseau de revendeurs, des opportunités de développement à l’export, le marché de la rénovation de piscine à fort potentiel avec une nouvelle offre produits adaptée.

Nouveau tour de table

Un parcours que la PME auboise a pu réaliser grâce aussi à l’accompagnement de partenaires financiers. C’est historiquement le cas d’UI Investissement depuis 2007, via Irpac Développement puis Cap Est. Un actionnariat qui s’est élargi avec l’arrivée d’Esfin, BTP Capital et BpiFrance en 2016, puis Demeter en 2018.

Un élargissement du tour de table qui a permis à l’entreprise d’investir dans l’outil industriel avec une nouvelle usine de 9 000 m², de développer des innovations et d’accroître sa notoriété par des campagnes grand public.
Piscine Magiline entame aujourd’hui une nouvelle étape de développement autour de son dirigeant, Hervé Ricard, qui devient actionnaire majoritaire, des membres du comité de direction, d’un nouvel entrant qui est la société d’investissement Geneo Capital, et de Bpifrance.

UI Gestion passe donc le relais au nouveau pool d’actionnaires. « Cette opération est la concrétisation de plusieurs années d’engagement aux côtés des équipes de Piscines Magiline pour faire de cette PME troyenne un acteur de référence sur son marché en France comme à l’international », souligne Fabien Patillaud, directeur associé d’UI Gestion. Pour le pdg du groupe Magiline, Hervé Ricard, « Cette opération vise à consolider notre stratégie de développement autour d’un actionnariat resserré et pleinement engagé à mes côtés pour porter ce projet sur le moyen terme. La belle aventure humaine de Piscines Magiline va pouvoir se poursuivre autour du comité de direction avec l’ensemble du personnel de l’entreprise grâce à la confiance accordée par nos deux investisseurs, Geneo Capital Entrepreneur et Bpifrance ».

Laurent Locurcio