Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Les tribunaux de commerce des Hauts-de-France et les métiers du chiffre s’unissent

Relance. Les 11 tribunaux de commerce de la grande région, dont ceux de Saint-Quentin et de Soissons, le Conseil régional de l’ordre des experts-comptables et Ia Compagnie régionale des commissaires aux comptes des Hauts-de-France se sont engagés dans une charte commune pour anticiper et prévenir le traitement des difficultés des entreprises. Une première en France.

Tribunal de commerce de Soissons.

Le partenariat entre ces trois institutions, indissociables de la vie des acteurs économiques, vise à mettre en commun leurs compétences afin de détecter au mieux les défaillances qui pourraient naitre des conséquences de la pandémie de Covid-19. Cette charte de prévention s’est fixée pour objectifs d’améliorer la situation économique et financière des entreprises, notamment en cas de manque de liquidités, de préserver l’emploi et de soutenir la croissance.

« Les experts comptables, les commissaires aux comptes et les tribunaux de commerce sont mobilisés depuis le début de la crise sanitaire et économique pour accompagner les entreprises. Cette charte permet d’agir conjointement pour mieux informer le dirigeant des mesures de prévention existantes et ainsi préserver son activité et l’emploi qu’elle génère », souligne Hubert Tondeur, le président de l’Ordre des Experts-comptables Hauts-de-France.

Imaginé en mars à l’échelle à l’échelle de Lille Métropole, le dispositif a été adopté à la rentrée par l’ensemble des tribunaux de commerce des Hauts-de-France. Outre les tribunaux de Saint-Quentin et de Soissons, ceux d’Amiens (Somme), d’Arras (Pas-de-Calais), de Beauvais (Oise), de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), de Compiègne (Oise), de Dunkerque (Nord), de Douai (Nord) et de Valenciennes (Nord) ont paraphé cette charte de prévention.

Stéphane Bourdier