Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Les ruches connectées Hostabee continuent d’essaimer

Environnement. Lancée en 2015 par Maxime Mularz, la start-up qui permet aux apiculteurs de connaître en temps réel l’état de santé de leurs abeilles poursuit son développement. À Laon et à Saint-Quentin, de nouvelles ruches équipées de cette technologie surprenante ont déjà fait leur apparition.

Les ruches connectées Hostabee continuent d’essaimer.

Depuis quelques années, les collectivités territoriales et les entreprises multiplient les initiatives en faveur de la préservation des abeilles, insectes pollinisateurs essentiels à la biodiversité, en soutenant l’installation de ruches. Référence incontournable de « l’agritech » et de l’apiculture connectée, la start-up saint-quentinoise Hostabee participe activement à cette démarche vertueuse.

Grâce à un boitier connecté à un smartphone (via des ondes radio inoffensives), la technologie développée par la jeune pousse permet à l’apiculteur de suivre la vie de ses abeilles à distance, en comparant l’humidité et la température à l’intérieur de la ruche. En six ans, ce dispositif a été installé dans plus d’un millier de ruches dans le Monde et selon les estimations de l’entreprise, plus de 60 millions d’abeilles ont été sauvées lors des deux dernières années grâce à une mortalité en baisse de 30% dans les colonies.

Dans la capitale de Haute-Picardie, par exemple, six ruches connectées ont été installées, il y a deux ans, par la communauté d’agglomération du Saint-Quentinois. « Celles-ci ont été mises en place par Jean-Pierre Demailly, apiculteur de Flavy-le-Martel ayant monté sa propre entreprise L’ami des abeilles ». La communauté d’agglomération du Pays de Laon a fait de même cet été en confiant à l’apiculteur Jean-François Hilaire la gestion d’un rucher estampillé « Hostabee » sur son territoire.

Stéphane Bourdier