Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Les forces de l’ordre chevaucheront des motos assemblées dans l’Aisne

Sécurité. Yamaha a annoncé avoir remporté un appel d’offres de l’Union générale des achats groupés (Ugap) pour équiper les membres de la Police et de la Gendarmerie Nationale. À partir de l’année prochaine, des « Tracer 7 » spécialement équipées sortiront de l’usine MBK située en périphérie de Saint-Quentin.

DR

C’est un peu Noël avant l’heure pour l’unité de production Yamaha Motor-MBK de Rouvroy-Morcourt, dans l’agglomération saint-quentinoise. La firme japonaise va produire pour les trois prochaines années les « Tracer 7 » des motards de de la Police nationale et de la Gendarmerie Nationale. Depuis 2020, ce « trail » routier doté d’un bicylindre en ligne de 689 centimètres-cubes est assemblé dans l’Aisne. Cette signature intervient à la suite d’un appel d’offres qui vise à renouveler le parc motos des forces de l’ordre. Néanmoins, le nombre d’exemplaires commandés n’a pas été communiqué.

Ce modèle sera développé pour accompagner policiers et gendarmes dans l’exercice de leurs missions de police de la route, de sécurité publique générale et d’escorte. En 2020, quelques 70.000 véhicules, dont certains de la gamme « Tracer 7 », sont sortis de l’usine axonaise. Quelques jours auparavant, BMW Motorrad avait annoncé qu’elle fournirait, elle aussi, de nouvelles cylindrées aux forces de l’ordre ainsi qu’aux services de douanes françaises dans le cadre de deux autres appels d’offres de l’Union générale des achats groupés (Ugap).

Stéphane Bourdier