Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Les commerces ardennais évalués sur leur accueil et la qualité de leur service

Commerces. Dix-neuf commerçants de la Pointe des Ardennes récompensés pour leur démarche qualité.

19 commerçants de la Pointe des Ardennes ont reçu leur diplôme. Pascal Rémy

La Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse a déposé, auprès de l’État, un dossier de candidature pour l’appel à projets 2016 du Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (FISAC) dans l’objectif de stopper la désertification des centres-ville de Fumay, Givet, Revin, Vireux-Molhain et Vireux-Wallerand. Lauréate, la collectivité locale a pu ainsi bénéficier d’un accompagnement financier du FISAC pour conduire une Opération Collective en Milieu Rural (OCMR) qui s’est terminée le 25 janvier dernier avant de se conclure par une remise de récompenses dans les locaux du centre d’innovation et de service aux entreprises (CISE).

Cette OCMR comprenait un programme de 11 actions dont celle d’une analyse qualitative des commerces dans le cadre d’un challenge « Accueil Qualité Commerce Services ». C’est pourquoi la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse s’est associée, dans le cadre de son OCMR, à la Chambre de Commerce et d’Industrie des Ardennes pour mettre en place « une démarche collective de satisfaction des clients visant à accroître la compétitivité et à améliorer l’attractivité de son tissu commercial de proximité ».

Evalué par un client mystère

« La clientèle est de plus en plus sollicitée. Réussir à la fidéliser est pour le professionnel un enjeu majeur. Pour cela, elle doit trouver auprès de ce dernier une pleine satisfaction qui passe par l’accueil, le conseil et la qualité », rappelle Fabien Thomas, le président des Vitrines de Charleville-Mézières qui n’a pas caché que cette opération pourrait, à l’avenir, être dupliquée dans sa ville. Reposant sur la visite d’un client mystère, le challenge « Accueil Qualité Commerce Services » aura permis aux 29 commerces ayant tenté cette expérience inédite de tester la qualité de leur accueil, la mise en valeur de leurs produits et l’aspect intérieur et extérieur de leur magasin. « C’est toujours intéressant de connaître la vision des clients », résumait Valérie De Angelis, qui tient l’enseigne « O Val fleuri » à Vireux-MolhaIn.

Chaque commerçant ayant participé à cette opération a été évalué sur la base d’un référentiel composé de 87 critères. Sur les 29 entreprises commerciales auditées, 19 ont obtenu le diplôme du challenge. Le coût de l’audit s’élevait à 140 euros, dont 42 à la charge des entreprises. À la suite des conséquences économiques de la COVID-19, et afin d’encourager les entreprises à pouvoir participer à cette démarche, la Communauté de communes a pris en charge le montant de la participation des entreprises. Au total, cette action aura couté 9 274 € financés à hauteur de 2 782€ par le FISAC (30%), 1 854 € par la CCI (20%) et 4 637 € par Ardennes Rives de Meuse.

Pascal Remy