Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Le teilleur Jean-Decock s’installe près de Laon

Textile. Le spécialiste français de la transformation et de la commercialisation du lin a inauguré une nouvelle unité de production à Barenton-Bugny sur le pôle d’activité du Griffon. Cet investissement de 15 millions d’euros doit lui permettre de répondre à la demande en forte croissance.

Le teilleur Jean-Decock s’installe près de Laon

Originaire de Quaëdypre (Nord), près de Bergues, le leader français du teillage du lin a ouvert une deuxième usine, sur un terrain de huit hectares en périphérie de Laon. La société Jean-Decock a ainsi recruté une vingtaine de collaborateurs pour faire tourner ses deux lignes supplémentaires de transformation. L’objectif avoué est de doubler la production et de porter sa capacité annuelle à 40.000 tonnes de lin transformés. Le teilleur profite ainsi de l’engouement des marchés internationaux, et en particulier asiatiques, pour cette plante aux multiples vertus.

Herbacé à cycle court nécessitant peu d’intrants, le lin est notamment utilisé dans la filière textile. Les fibres longues sont exportées vers les filatures situées, en grande majorité, en Inde et en Chine. Sa transformation ne génère aucun déchet industriel puisque les autres parties de la plante sont valorisées comme combustible ou isolant, par exemple.

En s’implantant près de Laon, l’industriel nordiste se rapproche ainsi des exploitations agricoles axonaises qui représentent près d’un quart de ses approvisionnements et avec lesquelles le teilleur a signé des contrats de partenariat.

Stéphane Bourdier