Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le pôle formation de l’UIMM s’étend dans les Ardennes

Industrie. Le centre de formation des apprentis de l’industrie (CFAI) de l’UIMM va s’étoffer en reprenant les activités de formation de la CCI des Ardennes.

Sébastien Guenet, directeur général du Pôle formation UIMM Champagne-Ardenne, Géraud Spire, encore président de la CCI des Ardennes, et Lionel Vuibert, délégué général de l’UIMM Champagne-Ardenne. Pascal Rémy

La CCI et l’UIMM, représentés par Géraud Spire, Lionel Vuibert et Sébastien Guenet, ont officialisé sur le site du Campus Sup Ardennes, un nouveau mode d’organisation de la formation privée. « La chambre consulaire était jusqu’alors le deuxième réseau formateur derrière l’Éducation Nationale, mais en raison des nouvelles contraintes budgétaires imposées à la CCI et afin de tenir compte des consignes des pouvoirs publics qui ne veulent plus qu’on consacre de fiscalité à cette structure, il a fallu nous résoudre à une reconfiguration et une externalisation du périmètre de notre pôle formation. Celui-ci a fait ses preuves en apportant beaucoup aux jeunes et aux entreprises du département, même s’il affichait un déficit récurrent. Et ce qui a longtemps été considéré comme un investissement est assumé, aujourd’hui, à une charge », constate Géraud Spire, le président de la Chambre ardennaise.

Maintien et développement des différents services

La reprise par l’UIMM des formations en cours concernera le domaine numérique avec l’école Simplon (référente digital, développeur web et web mobile, Technicien Supérieur Système et Réseau et concepteur et développeur d’applications), la vente via Negoventis (employé polyvalent de commerce et de la distribution, responsable de développement commercial), la comptabilité avec l’ISCEE (préparation au diplôme de comptabilité et gestion) et le centre d’études en langue. Le CFAI étoffe ainsi ses formations avec des spécialités comme la gestion, la vente, le management et le numérique. « Cette méthode permettra de constituer un ensemble plus important de formations privées, géré par les entreprises, plus attractif et visible, avec une réponse aux strictes besoins actuels et futurs du territoire », explique Géraud Spire, précisant que la CCI entrait, au terme de cet accord, dans le conseil d’administration du CFAI.

« Il n’y aura pas de sélection par l’argent. On est très attachés à cette formule »

« Nous allons par ailleurs ouvrir à la rentrée 2022 avec l’aide de l’IFAG un MBA, et créer à Charleville-Mézières, un second bac +5 en apprentissage dédié au management et à l’entrepreneuriat après celui existant à l’Eisine. Nous avons déjà un vivier d’apprentis disponibles avec les bacs + 2 et + 3 DE l’IFAG », indique Sébastien Guenet, directeur général du pôle formation UIMM et chargé de l’encadrement de la structure renforcée. Toutes ces formations resteront accessibles à tous, « il n’y aura pas de sélection par l’argent. On est très attachés à cette formule », précise-t-il.

Pascal Remy