Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Le dispositif Dest1 s’insère dans les Ardennes

Insertion. Le dispositif d’accompagnement socioprofessionnel épaule les personnes sortant des cadres classiques.

Association Vitamine T

Ayant répondu avec succès à l’appel à projets « 100% inclusion, la Fabrique de la remobilisation » lancé par le ministère du travail dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC), l’association Vitamine T a lancé il y a quelques semaines dans les Ardennes le dispositif Dest1. Après s’être implanté dans le Nord (Lille, Roubaix, Tourcoing, Lens, Douai, Douchy-les-Mines, Carvin, Maubeuge, Fourmies et Aniche), l’association poursuit son développement en avec deux hubs dans les Ardennes, à Charleville- Mézières et à Sedan. En ouvrant ces deux lieux d’accompagnement et de coaching à l’emploi, le groupe nordiste veut, à travers ce dispositif gratuit et sur-mesure, accompagner des personnes en difficulté d’insertion sociale et professionnelle ou en situation de vulnérabilité économique.

Trouver un emploi aux « invisibles »

Avec l’objectif de faire accéder , des chômeurs longue durée, des jeunes tenus à l’écart du monde de travail et des personnes sans ressources, en perte de repères ou décrochées du système social à un emploi ou à une entrée en formation qualifiante. Un parcours de quinze mois encadré par une équipe pluridisciplinaire composée deux coaches, une assistante sociale et une psychologue mise à disposition des deux antennes doit permettre à ces « invisibles » de lever les freins qui les empêchait d’accéder à une insertion professionnelle. « Nous voulons casser les codes de l’accompagnement figé et standardisé en guidant de façon très individualisé et sans l’aspect formel de certaines structures les personnes qui ne se retrouvent pas dans les cadres classiques » explique l’un des coaches emploi.

Cet accompagnement les aidera à retrouver confiance, à se motiver pour être plus à l’aise dans la société, rétablir du lien social et finir par surmonter leurs difficultés pour retrouver une vie digne et changer de… destin. En résumé, « créer une étincelle pour maintenir la flamme » dit le slogan de l’association. Les équipes accompagnantes aideront aussi les personnes concernées dans leurs démarches personnelles : technique de recherche d’emploi, réalisation d’un CV, préparation d’un entretien d’embauche mais aussi les dossiers liés au logement, à la santé et à la tenue d’un budget.

« Nous voulons casser les codes de l’accompagnement figé et standardisé »

Les deux agences carolomacérienne et sedanaise sont chapeautées par la coordinatrice Sabrina Rodriguez, une Nouzonnnaise de 42 ans, qui oeuvre depuis 17 ans dans le milieu de l’insertion. Elle est d’ailleurs aussi la responsable du pole formation et d’accompagnement d’Ardennes Patrimoine Insertion 08 qui comme l’agence d’intérim et de travail temporaire d’insertion Janus fait partie du groupe Vitamine T. Dans le Nord, Vitamine a permis 60% de sorties dynamiques via un CDI, un CDD, une entrée en SIAE ou une formation. Preuve que le dispositif a fait ses preuves en aidant les personnes concernées à s’épanouir et à reprendre confiance.

Pascal Remy