Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le Crédit Agricole du Nord Est inaugure sa nouvelle Banque Privée, le « 58 T »

Banque. Le Crédit Agricole du Nord Est inaugure le nouvel emplacement de sa Banque Privée, au 58 rue de Talleyrand à Reims. L’objectif ? Apporter un lieu privilégié et convivial à sa clientèle patrimoniale, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients.

Crédit Agricole - Investissement - 58 T
Christian Andreacchio, Directeur des Entreprises et de la Banque Privée et Stéphane Adloff, directeur de la Banque Privée. (Crédit : Nastasia Desanti)

C’est dans un immeuble historique, où patrimoine et modernité se mêlent, que le Crédit Agricole du Nord Est a choisi d’établir son emplacement pour sa Banque Privée, dédiée à sa clientèle patrimoniale : particuliers, chefs d’entreprises, professions libérales. Le « 58 T », pour le 58 rue de Talleyrand, rassemble aujourd’hui les services auparavant proposés rue Libergier, où se trouve le siège social de « la première banque du territoire, rassemblant quasiment 1 client sur 2 », selon les mots du Directeur des Entreprises et de la Banque Privée, Christian Andreacchio. Toutes les unités inhérentes à la Banque Privée sont ainsi regroupées dans un même lieu, afin de permettre « une mise en commun des compétences et des synergies », pour accompagner au mieux le client, tout en gardant, chacune, leur spécificité, et où 25 collaborateurs trouveront ainsi leurs marques.

« Chaque secteur a des problématiques différentes, les banquiers élaborent ainsi les orientations de gestion sur-mesure des clients, en cohérence avec leurs objectifs et leur approche du risque (monétaire, obligations, actions, fonds dédiés). » Ce projet est né il y a quatre ans, soit avant le Covid, et il va plutôt à rebours du mouvement dirigé vers le digital du secteur bancaire. « Nous souhaitions non seulement un lieu avec du cachet, pour développer nos expertises et en faire un lieu vitrine, mais surtout, ancré au cœur du territoire. »

Être en phase avec ses clients et auprès d’eux pour répondre au plus juste à leurs demandes. « Le lieu a toute son importance pour créer une relation avec le client, surtout lorsqu’il vient vous confier son patrimoine. »

5 MILLIONS D’EUROS D’INVESTISSEMENT

Majestueux, le lieu l’est. Mais aussi discret. Car derrière la grande façade en pierre qui à l’origine accueillait un gestionnaire de biens puis trois générations d’assureurs, se trouvent aujourd’hui des espaces repensés et étudiés pour coller au maximum aux métiers. Plus de 5 millions d’euros d’investissement auront d’ailleurs été nécessaires pour apporter à cet endroit l’identité forte à laquelle il aspire, entièrement rénové par l’architecte rémois, Jean Philippe Thomas. « Dans le cahier des charges, il y avait trois niveaux nécessaires, des espaces aussi bien clos qu’ouverts mais aussi un parking pouvant accueillir nos clients », indique pour sa part, Stéphane Adloff, Directeur de la Banque Privée.

Et autant dire que dans ce secteur, ce n’était pas une mince affaire. Mais la proximité est un concept avec lequel le Crédit Agricole Nord Est ne déroge pas. « Nous sommes la seule banque qui disposons encore d’un centre de décision et d’un siège social sur le territoire. C’est un signe fort de connaissance des enjeux, du tissu économique et surtout, des opportunités qui s’offrent aux clients », insiste Christian Andreacchio. L’idée est de dupliquer ce concept sur les sept autres banques privées du territoire (Châlons-en-Champagne, Charleville-Mézières, Château-Thierry, Épernay, Laon, Saint-Quentin, Soissons), afin de créer une sorte de « marque », prendre soin des clients actuels en lui donnant une réelle attractivité mais aussi, en gagner de nouveaux…

Nastasia Desanti