Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le centre UIMM de Donchery prend une nouvelle dimension

Formation. Avec l’acquisition d’un robot soudure et la création d’un centre de formation AFTRAL, l’UIMM développe sa plateforme située entre Charleville Mézières et Sedan où elle a déjà investi 3 millions d’euros.

Lionel Vuibert, délégué général de l’UIMM Champagne Ardenne, Armelle Luc, directrice du centre AFTRAL Ardennes, et Sébastien Guenet, directeur du pôle formation UIMM en Champagne-Ardenne, site de Bogny-sur-Meuse. Pascal Rémy

Premier réseau privé de formation industrielle en Champagne-Ardenne, le pole spécifique de l’UIMM qui englobe quatre sites principaux à Charleville-Mézières, Reims,Troyes et Saint-Dizier a décidé de développer son nouveau centre de Donchery (Ardennes).

460 000 euros dans un robot soudure

Inauguré en 2020, le troisième site d’enseignement ardennais a été acquis et réhabilité au prix d’un investissement de 1,3 million d’euros. Deux importantes nouveautés sont annoncées sur cette structure. D’abord, un investissement de 460 000 euros dans un robot soudure permettant de former jeunes et adultes à la haute technologie dans ce secteur d’activité et qui développera un procédé de fabrication venant renforcer le dispositif de Platinium 3D. Cette association entre soudure et fabrication additive permettra des applications comme le rechargement de pièces et d’outillages pour la forge et la fonderie. « Il s’agira d’un procédé technologique inédit dans la région », fait savoir Sébastien Guenet, le directeur du pôle formation de l’UIMM. 

La signature d’un partenariat et d’un accord de mutualisation de moyens avec AFTRAL, l’organisme de formation de la logistique et du transport est également prévue. Ce qui va se concrétiser par l’implantation d’un nouveau centre de formation avec une piste poids lourds.

« Ce bâtiment sera livré début 2023. Il utilisera des simulateurs de conduite ainsi, nous pourrons développer les titres professionnels porteur, super lourd et conducteur de voyageurs afin de répondre aux besoins des entreprises de transports en commun et de marchandises, actuellement en pénurie de main d’oeuvre. On proposera aussi ici toute une gamme d’autres services avec l’objectif de développer le nombre de stagiaires et d’apprentis dans le transport et la logistique », détaille Armelle Luc, la directrice AFTRAL Ardennes.

S’impliquer au sein du futur centre de détention

Au cours des prochaines années, cette nouvelle plateforme compte aussi s’impliquer activement au sein du futur centre de détention innovant et expérimental de 180 places, en prenant part à la formation et à la réinsertion des futurs détenus. « Il y a un vrai intérêt à permettre à ces personnels volontaires de mettre un pied à l’étrier dans nos métiers, en leur donnant une nouvelle chance. Tout cela a du sens et nous sommes prêts pour les accueillir », indique Lionel Vuibert, délégué général de l’UIMM. 

Pascal Remy