Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Ladies Wine Champagne : fédérer, échanger, partager

Champagne. Association féminine mais pas féministe, Ladies Wine Champagne entend réunir des femmes issues de toutes les composantes professionnelles du Champagne - voire davantage - pour valoriser leurs expériences et répondre à des problématiques communes.

Les organisatrices de la réunion de présentation de Ladies Wine Champagne
(de gauche à droite) : Caroline Brun (artiste et ambassadrice de marques), Nadine Leprince (cadre commercial export champagne Gardet), Cécile Lemerle-Derbes (viticultrice et oenologue consultante) Nathalie Costa (conseil en communication).
Jacques Rivière

À l’initiative de Valérie Aigron, responsable export du Champagne Mailly Grand Cru, l’association Ladies Wine Champagne a fait ses premiers pas à l’occasion d’une réunion de présentation, jeudi dernier, dans les locaux de la coopérative de Mailly. Une association de femmes de plus en Champagne, serait-on tenté de penser... Peut-être, mais pas tout à fait, en ce sens que celle-ci affiche une volonté de transversalité qui la distingue des autres associations ou structures féminines. En effet, son ambition est de constituer un réseau de femmes exerçant des métiers différents sur toute l’appellation Champagne, afin de valoriser des compétences, partager des expériences, et répondre à des problématiques communes.

La notion de sororité

Si l’association revendique une démarche de synergie entre toutes ses membres, dans une perspective « gagnante/gagnante », la notion encore peu répandue en France (contrairement aux Etats-Unis) de « sororité » - dans son acception de solidarité entre femmes - a été clairement évoquée. De fait, pour le plus grand plaisir des organisatrices (qui ne s’y attendaient pas forcément), une cinquantaine de femmes, et souvent de jeunes femmes, avaient répondu présent pour cette réunion de présentation.

Oenologue, juriste, responsable partenariats, responsable oenotourisme, relation publique, responsable de musée, etc., ces participantes témoignaient d’une envie de se rencontrer hors du cadre habituel de leurs fonctions et des réseaux plus « verticaux ». Preuve que, bien au-delà de la simple curiosité, l’objet de l’association répond à de vraies attentes, d’où émergent clairement les idées de « collectif » et de « partage ».

Belles rencontres

Dans un premier temps, Ladies Wine Champagne envisage d’organiser trois ou quatre réunions annuelles sur des thèmes qui restent à définir, mais qui seront aussi ce que ses membres en feront (et, par exemple, au cours du mois de janvier, il a pu être question en Bourgogne de « La quête de soi au féminin », en Val de Loire de « La transmission de domaine viticole », à Lyon de « La musique du vin »…). Et plus si affinités, bien sûr. Comme le soulignait avec humour Caroline Brun, l’une des fondatrices de l’association champenoise, « ouverture d’esprit ne signifie pas fracture du crâne : la vie est faite de belles rencontres ! » Celle de jeudi dernier en était déjà une… La cotisation annuelle à l’association est de 120 € (plus une petite participation pour assister aux événements). Inscription sur le site www.ladieswine.fr

Jacques Rivière