Informations régionales économiques et juridiques
130e année

La relance investit les territoires

Relance. Selon Bercy et Matignon, France Relance a déjà dépassé les 72 milliards de crédits engagés et produit ses premiers effets sur les territoires.

Au niveau national, pas moins de 765 000 ménages ont déposé un dossier MaPrimeRénov en 2021 soit trois fois plus qu’en 2020. DR

Une étape importante de France Relance a été franchie fin 2021 avec 72 milliards d’euros de crédits engagés sur les 100 milliards prévus dans le plan. C’est ce qui ressort du bilan 2021 de France Relance, diffusé par Matignon et Bercy à la mi-janvier. En terme de ventilation, 25,4 milliards d’euros ont été engagés sur le volet de la transition écologique, 20,3 milliards engagés sur la compétitivité et 26,2 milliards sur le volet du soutien à la cohésion territoriale.

Du côté de Matignon, on se satisfait également de l’évolution de la croissance du PIB qui, selon l’INSEE et la Banque de France, devrait atteindre 6,7% pour l’année 2021 alors qu’elle était annoncée à 5%. Même satisfecit du côté du taux d’emploi, à 67,5%, soit « au plus haut depuis 1975 », et du chômage des jeunes au plus bas depuis 2008. « Ces résultats, soulignés par le comité d’évaluation indépendant de France Relance, le Fonds Monétaire International (FMI), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ou encore des observateurs indépendants comme le Prix Nobel Paul Krugman placent la France parmi les pays européens observant le plus fort rebond », dit-on à Matignon.

La transition écologique

Ce premier volet de France Relance consacre 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique du parc public et privé. Au niveau national, pas moins de 765 000 ménages ont déposé un dossier MaPrimeRénov en 2021 et 660 000 primes ont d’ores et déjà été acceptées, pouvant assurer une économie de 5MWh. Un succès si l’on compare à l’année précédente où seulement 192 000 dossiers avaient été acceptés.

MaPrimeRenov concerne 4 810 logements validés dans la Marne (pour 63 millions d’euros de travaux associés), 4 094 dans l’Aube (56 millions d’euros de travaux), 4 120 dans les Ardennes (54 millions d’euros) et 7 590 dans l’Aisne (106 millions d’euros). Par ailleurs, plus de 16 000 marchés de travaux ont également été notifiés en 2021 dans le cadre de France Relance pour la rénovation énergétique de l’immobilier de l’Etat (des universités et logements au bénéficie en particulier, des commissariats et des casernes, des centres de finances publiques, des centre de formation pour adulte, etc.) avec 30% d’économie d’énergie annoncés pour les bâtiments concernés.

31 bâtiments publics de l’Etat sont concernés dans la Marne, 25 dans l’Aube, 20 dans les Ardennes et 27 dans l’Aisne. En matière de transition agricole, ce sont pas moins de 32 660 projets pour la transition agricole, l’alimentation et la forêt qui sont soutenus par France Relance. Les primes à la conversion des agroéquipements concernent 321 structures dans la Marne, 169 dans l’Aube, 197 dans les Ardennes et 235 dans l’Aisne. Quant aux primes à la conversion des véhicules des particuliers, elles sont elles aussi en hausse : depuis l’été 2020, 610 000 ménages ont opté pour des véhicules électriques ou hybrides rechargeables. 1859 primes ont été versées dans la Marne, 1155 dans l’Aube, 1171 dans les Ardennes et 1954 dans l’Aisne.

Le renforcement de la compétitivité

Concernant les entreprises, la baisse des impôts de production de l’ordre de 10 milliards d’euros par an a bénéficié à 733 000 entreprises en 2021. Elle a permis de renforcer les marges et la compétitivité des entreprises, permettant la relance d’une reconquête industrielle. 6 283 entreprises sont concernées dans la Marne pour une baisse d’impôts estimée à 87 991 662 euros, 3 400 entreprises sont concernées dans l’Aube (pour une baisse d’impôts de 45 969 396 euros), 2 377 entreprises sont concernées dans les Ardennes (pour 38 996 396 euros de baisse d’impôts) et 4 045 entreprises dans l’Aisne pour 59 844 710 euros de baisse d’impôts.

« 10 400 entreprises industrielles soit un tiers des entreprises industrielles ont bénéficié de France Relance », précise Bercy. « Cela leur a permis de relocaliser, se moderniser, se digitaliser, se décarboner et d’améliorer leur capacité de production ». Au total, plus de 14 milliards d’euros d’investissements productifs ont été financés en faveur de la réindustrialisation. 84% des entreprises lauréates sont des TPE et des PME et près de 700 projets de relocalisation industrielle ont ainsi été soutenus.

La cohésion territoriale

Les collectivités locales ont elles aussi bénéficié du Plan de relance, puisque 1,3 milliard d’euros a été dédié aux bâtiments publics des collectivités locales, permettant un effet levier de l’ordre de trois en moyenne. Au total, France Relance a soutenu plus de 12 500 projets d’investissement des collectivités locales, pour la rénovation d’établissements scolaires, la construction de pistes cyclables ou de centres médicaux de proximité.

Et en cette période de crise sanitaire, Bercy et Matignon rappellent que France Relance apporte 6 milliards d’euros supplémentaires pour le Ségur de la Santé, passant les investissements pour les infrastructures de santé de 13 à 19, au bénéfice de 3 000 établissements de santé, médico-sociaux et Ehpad. D’ailleurs, plus de 50 % des établissements soutenus par le Ségur de la santé dans leur projet d’investissement sont de petits établissements (dont le budget est inférieur à 50 millions d’euros).

Benjamin Busson