Informations régionales économiques et juridiques
130e année

La Mission Unesco compte sur ses Ambassadeurs

Patrimoine. La Mission met en place une exposition mobile « Ma Champagne au Patrimoine Mondial » et créé un Club des Ambassadeurs pour porter haut ses valeurs sur le territoire et en dehors de la région.

Les Ambassadeurs de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne défendent les valeurs de celles-ci et participent à son rayonnement au-delà du territoire champenois. Michel Jolyot

Pour en finir avec une certaine « timidité » champenoise, Pierre-Emmanuel Taittinger, fait appel à des Ambassadeurs ! à l’image des Climats de Bourgogne ou d’Albi, dont la Cité épiscopale inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco compte plus de 1000 Ambassadeurs, le président de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne a décidé de mettre en place un Club des Ambassadeurs pour « se mettre à niveau ».

« Les mots ambition et fierté doivent nous porter », insiste le vice-président du Conseil scientifique de la Mission, Jean-Pierre Belfie. « Les Ambassadeurs vantent d’une seule voix tous les atouts de leur territoire et cela ne relève pas uniquement des vignerons ou des Maisons de Champagne : c’est tous ensemble que nous devons le faire », explique celui qui a pris contact avec de nombreux acteurs de la vie économique locale pour recruter ses Ambassadeurs : Chambre de Commerce, Fédération du Bâtiment, Cobaty, syndicats hôteliers… « Un Ambassadeur c’est quelqu’un qui, au quotidien, va reprendre à son compte les thèmes de la Mission (embellissement, environnement, patrimoine…) », ajoute Pierre-Emmanuel Taittinger. « Devenir Ambassadeur c’est s’enquérir des travaux de la Mission et regarder ce que l’on peut faire pour y participer. C’est aussi faire du concret avec les valeurs qu’on nous a confié ».

Expo, communication et mécénat au programme de la mission

Particuliers, entreprises, partenaires peuvent alors devenir Ambassadeurs aux côtés des membres fondateurs de la Mission, Comité Champagne, SGV, UMC, collectivités… soit une trentaine d’Ambassadeurs. « L’élément populaire a beaucoup joué dans l’obtention de l’inscription », rappelle Jean-Luc Barbier, président du Conseil scientifique. « Il faut désormais la faire vivre, avec la participation de l’ensemble des partenaires champenois ». Une participation qui passe aussi par une collecte de fonds, de mécénat et de dons, ouverte elle aussi aux entreprises comme aux particuliers, avec une possibilité de défiscalisation incitative et avec pour but de faire aller la Mission « plus vite et plus loin » en matière de communication, de promotion, de valorisation mais aussi d’approfondissement des initiatives champenoises.

Au premier rang de celles-ci figure l’Exposition mobile « Ma Champagne au Patrimoine Mondial ». Outil de médiation culturelle destiné à faciliter la compréhension de la Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, cette exposition composée de plusieurs modules pédagogiques est amenée à se déplacer dans les établissements scolaires, musées et associations culturelles. Un centre d’interprétation nomade, lui aussi ambassadeur de l’Unesco.

Benjamin Busson