Informations régionales économiques et juridiques
130e année

La Fonte Ardennaise grandit encore en rachetant la Socometa

Industrie. L’exercice 2022 commence très fort pour le groupe La Fonte Ardennaise qui vient de procéder à l’intégration de la Socometa, une fonderie aluminium et bronze, basée en Charente. Cette acquisition porte les effectifs de LFA à 1 400 salariés et son chiffre d’affaires à 250 millions d’euros.

Le directoire de La Fonte Ardennaise est composé de Nicolas Grosdidier, président, Emmanuel Grosdidier et Arnaud Bernier, directeurs généraux. Pascal Rémy

L’accord a été signé le 1er décembre 2021. À travers le rachat de la Socometa dont le montant n’a pas été dévoilé, La Fonte Ardennaise poursuit sa stratégie de diversification tout en consolidant sa place de leader sur le marché européen en élargissant son offre. Spécialisée dans la fonderie et l’usinage de pièces aluminium et bronze, la Société Confolentaise de Métallurgie, localisée en pleine campagne charentaise, où elle est active depuis 45 ans, emploie 66 salariés pour développer, produire, assembler et commercialiser des pièces suivant les techniques dites coquille, gravité et basse pression.

« Cette entreprise reconnue par ses pairs pour son expertise et la qualité de ses fabrications, transforme 800 tonnes d’aluminium et 30 tonnes d’alliage cuivreux par an pour un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros », souligne Nicolas Grosdidier, président du directoire de LFA. Parmi les produits conçus par la Socometa, on peut citer entre autres des turbines, des flasques de ventilateur, des carcasses de moteur, des carters et des pièces de décoration.

La nouvelle venue dans le groupe LFA oeuvre dans différents secteurs d’activités comme l’électronique, l’électromécanique, le ferroviaire, l’agriculture, l’agroalimentaire, la décoration, les véhicules électriques ou encore le médical. En passant dans le giron du géant ardennais, Socometa va pérenniser son existence et pouvoir, avec l’appui de LFA, se développer à l’international.

1 400 salariés et 250 millions d’euros de chiffre d’affaires

Par cette nouvelle croissance externe, le leader européen de la fonderie de sous-traitance constitue un ensemble industriel qui pèse de plus en plus lourd, avec désormais 1 400 salariés, un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros (dont plus de 56% à l’export) et 103 000 tonnes de fonte produites. LFA compte, aujourd’hui, sept sites de production dans les Ardennes où elle emploie 830 collaborateurs. Créée en 1927 et en route vers ses 100 ans, La Fonte Ardennaise qui couvre neufs secteurs d’activité dispose d’un outil de travail comprenant désormais six fonderies (130 000 tonnes de capacité de production annuelle).

Durant l’année qui commence, La Fonte Ardennaise dont la culture a toujours été orientée vers l’investissement (100 millions d’euros en dix ans), la modernisation et l’emploi des meilleures technologies, va implanter une unité de régénération de sable de fonderie à Vivier-au-Court sur le site LFA. Une première sur le territoire français dans le milieu des fonderies non intégrées en France et dans celui de la sous-traitance.

Pascal Remy