Informations régionales économiques et juridiques
130e année

La Banque de France récompense les lycéens

Économie. Lionel Lin, du lycée Monge à Charleville-Mézières, sera le représentant de l’Académie de Reims pour la finale nationale du Prix de l’excellence économique. Verdict le 25 mars 2022 à Paris.

Les trois premiers prix de l’Excellence économique pour l’Académie de Reims. Gérard Delenclos

Pour cette deuxième session du Prix de l’Excellence des classes terminales de Sciences et Techniques du Management et de la Gestion, organisé par l’Education Nationale et la Banque de France, l’Académie de Reims a dû départager 125 copies sur le thème « Les politiques fiscales et la lutte contre les inégalités », sujet au programme de ces classes à traiter en quatre heures et à partir de dossiers fournis.

Les trois lauréats de l’édition 2021 du Prix de l’Excellence économique sont, dans l’ordre, Lionel Lin du Lycée Monge de Charleville-Mézières, qualifié pour la finale nationale, Faustine Bereaux, du Lycée Paul Verlaine à Rethel et Marion Neumann, du Lycée François 1er, à Vitry-le-François. Au total, ce sont dix lycées de l’Académie qui ont concouru, dont des fortes participations de certains établissements, comme les lycées Roosevelt à Reims, Monge à Charleville-Mézières, François 1er à Vitry-le-François, Saint-Exupéry à Saint-Dizier ou encore Stéphane Hessel à Épernay.

Cinq piliers

L’action pédagogique de la Banque de France s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale d’éducation économique, budgétaire et financière adoptée par le Gouvernement en 2016. La Banque de France a été désignée opérateur national de cette stratégie, en partenariat avec de nombreux acteurs au premier rang desquels figure l’Education nationale. Cette stratégie se décline en cinq piliers : les jeunes, les personnes en situation de fragilité les adultes, tous les publics pour contribuer à mieux comprendre les débats économiques et enfin les entrepreneurs.

Les trois objectifs de ce dispositif, Educfi, sont de transmettre des connaissances, proposer des outils et susciter des réflexes utiles, afin de mieux gérer financièrement son quotidien, de manière plus éclairée et autonome, et de mieux comprendre pour mieux décider. Commentaire de Louis Retornaz, Directeur de la Banque de France pour la Marne : « Cette éducation à l’économie et aux finances a un intérêt évident pour la formation des jeunes qui peuvent mieux comprendre certains enjeux de société et certains discours politiques. »

Gérard Delenclos