Informations régionales économiques et juridiques
130e année

L’espace, une voie d’avenir pour les textiles techniques

Textile. La spationaute et ancienne ministre Claudie Haigneré était l’invitée du salon Citext et des Assises de la Maille à Troyes.

L'espace, une voie d'avenir pour les textiles techniques
Les textiles techniques dans l’espace et l’aéronautique expliqués par la spationaute française Claudie Haigneré. (Crédit : L. Locurcio)

Pour son retour, le salon Citext à fait fort avec la présence de 140 donneurs d’ordres et de 90 exposants. La manifestation dédiée aux textiles techniques a permis l’organisation de 3 000 rendez-vous entre professionnels au cours de ces deux journées à l’Espace Argence de Troyes. Un succès qui n’était pas écrit d’avance, d’autant qu’un autre salon professionnel se tient cette année en Allemagne. « Cela prouve la place prise par le Citext pour l’ensemble de la filière et c’est un succès encourageant pour la suite », analyse Denis Arnoult, président de l’UIT (Union des Industries Textiles) de Champagne-Ardenne.


>LIRE AUSSI : L’Aube textile montre la voie


Un renouveau confirmé certes, mais qui reste toutefois fragile, tient à rappeler Olivier Ducatillon, présent national de l’UIT. « Nous sommes vraiment bien repartis mais les problèmes liés au coût de l’énergie sont pour nous un véritable tsunami », fait-il remarquer. « Dans le contexte actuel, le textile français est vraiment en danger aujourd’hui, et il faut que les pouvoirs publics tiennent compte de cette situation si nous ne voulons pas renouveler les erreurs du passé », ajoute Olivier Ducatillon.

Premiers débouchés

La conquête de l’espace passe par les textiles techniques, confirme Claudie Haigneré. Un domaine qu’elle connaît bien puisque la spationaute française a passé 25 jours dans l’espace au cours de deux missions à bord des stations Mir et ISS. Ancienne ministre à la recherche et aux nouvelles technologies puis aux affaires européennes, elle conseille le directeur de l’Agence Spatiale Européenne. « L’Agence a lancé il y deux ans un appel à manifestation d’intérêts sur les textiles du futur », rappelle-t-elle devant le public réuni à l’espace des congrès pour une conférence.

Le textile joue un rôle très important dans une cabine où les cosmonautes sont en apesanteur. « Les vêtements sont conçus pour contraindre les muscles à continuer de faire des efforts », souligne Claudie Haigneré. Mais il n’y pas que l’habillement. Voiles solaires, ballons stratosphériques sont aussi des voies de recherches très intéressantes pour les textiles techniques. Des entreprises auboises s’y intéressent déjà et travaillent avec des entreprises explorant les nouvelles voies de l’aérien et de l’espace.

Laurent Locurcio