Informations régionales économiques et juridiques
129e année

L’entreprise Davreux-Noizet va encore investir à Thilay (08)

Industrie. L’entreprise aux 10 000 références va investir dans un robot collaboratif.

Les salariés de Davreux-Noizet se félicitent de l’aide accordée à leur entreprise par l’Etat.

Spécialisée dans les fixations spéciales sur mesure par forgeage à chaud et à froid, la boulonnerie Davreux-Noizet, implantée à Thilay, où elle emploie dix salariés, vient de recevoir une aide financière de l’Etat de 54 980 euros pour améliorer ses performances. L’entreprise de la vallée de la Semoy, créée en 1947, par Pierrard et Noizet et transmise en 1975 aux époux Davreux a été acquise en mai 2007, par Xavier Winckler.

30% de chiffre d’affaires à l’export

Cette PME familiale réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires d’1,7 million d’euros, dont près de 30 % à l’export. Inscrite dans une démarche d’investissement pour garantir sa compétitivité, la société est en pleine expansion. Elle a aussi mis les moyens pour être compétitive à travers différentes étapes.

« Nos délais courts de fabrication et de livraison sont appréciés par notre clientèle »

En 2014, Davreux-Noizet a ainsi triplé sa surface en bâtiment en passant de 800 à 2 300 m2. En 2015, elle achète BGL (boulonnerie Georges Laurent), une PME spécialisée en visserie sur mesure ou standard qui intègre alors ses locaux en 2016, venant ainsi compléter les fabrications réalisées par Davreux-Noizet. Puis, en 2018, un plan d’investissement de 500 000 euros est établi pour gagner en sécurité et en performance. Et, enfin, lors de l’exercice en cours, la PME thilaysienne va encore franchir un cap supplémentaire avec le lancement d’un nouvel investissement de 120 000 euros dans un robot collaboratif qui améliorera encore la productivité et le confort du personnel.

Plus de 10 000 références fabriquées

Davreux-Noizet fabrique des pièces mécano-soudées et assemblées, des ancrages, crochets, étriers, brides, tirants, queues de carpes, queues de cochon, goujons pour des clients de nombreux secteurs d’activité. Son panel est très large puisque plus de 10 000 références fabriquées figure à son catalogue. Elle réalise des pièces de petites, moyennes ou grandes séries en acier toutes nuances, inox ou aluminium pouvant faire quelques grammes ou aller jusqu’à 140 kg.

Ce qui l’amène à travailler pour de nombreux secteurs d’activité : agriculture, transport d’énergie et de fluide, ferroviaire, agroalimentaire, maritime ou encore le nucléaire, l’aéronautique, le mobilier urbain et l’armée. Soit un portefeuille de 800 clients en 2020 parmi lesquels : Bouygues, Cegelc, Eiffage, SNCF, EDF, SNCB, Engie…

Des produits sortis des ateliers de Davreux-Noizet figurent ainsi dans des réalisations comme la Philharmonie de Paris, l’Opéra de Vienne, sur les lignes du tramway de Reims, les caténaires de lignes ferroviaires de Casablanca ou encore les mines au Chili, à Dubai ou en Russie. La réactivité est un autre atout de l’entreprise. « Nos délais courts de fabrication et de livraison sont appréciés par notre clientèle », estime Xavier Winckler.

Pascal Remy