Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Eté Indien, pépite de la silver économie

Start-up. Incubée à Rimbaud’ Tech en 2018, la start-up carolomacérienne Été Indien a été désignée lauréate du Réseau Entreprendre Champagne-Ardenne.

Benjamin Braquet et Julien Odienne, les deux associés d’Eté Indien.

Été indien sera accompagnée durant deux ans par deux parrains : le Rémois Daniel Pereira, indépendant du réseau Prospactive, et l’Ardennaise Anaïs Malvaux, directrice de la société de Transports du même nom. Créée par Julien Odienne et Benjamin Braquet, Été indien allie l’humain et le digital pour favoriser la prévention santé des seniors à travers une activité physique adaptée.

« Le sport, même à petite dose, permet d’augmenter l’espérance de vie et réduire le risque de maladies »

Elle conçoit et pilote des programmes innovants qui ont rapidement obtenu un franc succès au point d’être déployés sur une large partie du territoire national. Les exercices conçus et animés par des professionnels comprennent des séances collectives et individuelles grâce à des vidéos en ligne. Le suivi et l’évaluation sont assurés par le recours aux nouvelles technologies (application web, visioconférence). Les données collectées permettent ensuite d’accompagner l’utilisateur à distance en personnalisant les séances et en affichant sa progression. 50 séances pour plus de 30 heures d’exercices sont disponibles sur la plateforme avec des thématiques aussi variées que l’équilibre, la prévention des risques cardio-vasculaires ou encore l’arthrose.

Une entreprise innovante et en pleine croissance

« Le sport, même à petite dose, permet d’augmenter l’espérance de vie et réduire le risque de maladies », assurent les deux associés qui veulent favoriser le « bien vieillir ». La jeune entreprise ardennaise a obtenu le statut « d’entreprise solidaire d’utilité sociale » (ESUS), agrément décerné par l’État. Après quatre ans d’existence, elle a accompagné 5 000 seniors grâce à 170 professionnels sur le terrain, réalisé 2 000 bilans de forme via un outil numérique développé localement par l’école de codeurs Simplon et eu 275 000 visiteurs sur son blog. L’application a séduit les caisses de retraite, les mutuelles et les collectivités locales.

Entreprise innovante et en pleine croissance, elle a été retenue par le magazine « Capital » dans la sélection des quarante meilleures start-up de la Silver économie française (économie s’adressant aux seniors, ndlr). Un secteur appelé à connaître encore un véritable essor quand on sait que le nombre de personnes en perte d’autonomie va exploser : de 2,4 millions en 2019, il passera à 4 millions en 2050. Et ce, alors que la France comptera 20 millions de plus de 60 ans en 2030...

Pascal Remy