Informations régionales économiques et juridiques
129e année

En sortie de crise, l’UCIA de Châlons-en-Champagne fait un bilan 2020 plutôt bon

Commerce. Parole de trésorier : les cotisations des adhérents de l’UCIA de Châlons-en-Champagne ont un effet levier sur l’économie châlonnaise. Parole de Président : « Retour à la vie pour le commerce local et vive la Foire ! ».

Ludovic Vachet, Président de l’UCIA de Châlons-en-Champagne : "Chacun notera cette petite brise qui souffle sur notre ville".

Si l’UCIA, l’Union Commerciale Industrielle et Artisanale, de Châlons-en-Champagne fête ses 117 ans, depuis quinze ans elle suppose deux structures, l’association d’un côté et la SAS UCIA Expos de l’autre. La semaine dernière c’est bien de l’assemblée générale de l’association qu’il était question. Le bilan 2020, présenté par le Trésorier Pierre-Laurent Ménard, affiche des ressources (cotisations, animations commerciales, subventions et partenariats) à hauteur de 230 000 euros et des charges quasi comparables (153 000 euros pour la promotion du commerce local et 78 000 euros en charges diverses).

Des adhérents investisseurs

Dans sa présentation le Trésorier de l’UCIA évoque un effet levier de près de 2,4 entre les fonds collectés et l’équivalent financier réinvesti, soit 60 000 euros de cotisations et participations à comparer aux 145 000 euros investis dans les actions de promotion. « Autrement dit, précise Pierre-Laurent Ménard, lorsqu’un adhérent investit 100 euros auprès de l’UCIA, l’Association réinjecte 239 euros dans l’économie châlonnaise.

En outre, ce calcul n’intègre pas la contribution immatérielle de l’Association à la qualité de vie et à la convivialité entre commerçants et entrepreneurs châlonnais. Et surtout, il ne fait pas ressortir le chiffre d’affaires réalisé par les adhérents grâce aux actions menées par l’UCIA, ce qui constitue l’objectif premier de l’Association ».

Le discours post-assemblée, du Président de l’UCIA de Châlons-en-Champagne, ouvre sur le 21 juin, le solstice d’été, la fête de la musique, l’anniversaire de Michel Platini, Euro de football oblige, sans oublier l’Egypte antique ou la tradition celtique… Pour aboutir à cette libération : « Mais le vrai symbole que le retiendrai de ce jour de solstice, c’est bien celui de retour à la vie ».

Savoir tirer les leçons de la crise

En évoquant la reprise économique et la renaissance des esprits, Ludovic Vachet évoque ses collègues confinés, interdits d’exercer leur profession et dans un avenir incertain, une fois les aides d’Etat passées : « Il faut que nous sachions tirer les leçons de ces quinze derniers mois ! Les annonces anxiogènes, les statistiques morbides, cet apprentissage de la distanciation sociale qui empêche l’étreinte, ce masque, certes nécessaire, avec lequel on a peine à reconnaître son interlocuteur au premier regard, sans parler du télétravail qui achève de rompre les liens humains ».
Châlons-en-Champagne sur TF1, comme une petite brise qui souffle sur notre ville.

Le Président de l’UCIA est aux anges : « Soyons fiers de ce que nous sommes ! ». Ludovic Vachet salue les adhérents et l’investissement des 25 administrateurs de l’Association dans la vie économique, culturelle, sportive et caritative locale. Sa conclusion est un rendez-vous, manqué l’année dernière, vivement attendu cette année : « La prochaine fois que nous nous verrons à nouveau tous ensemble sera sans doute à la Foire de Châlons. Cet évènement que nous tous ici attendons avec impatience… ».

Gérard Delenclos