Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Deux entreprises de Saint-Quentin accèdent au Fonds de modernisation

Financement. Dans le cadre du plan de relance gouvernemental, Lamory & Wald et Aunde France ont reçu le soutien de l’État au titre de la deuxième vague du Fonds de modernisation de l’industrie. Cette aide financière doit permettre à ces deux fleurons de l’industrie saint-quentinoise - la première dans le secteur de l’aéronautique, la seconde dans celui de l’automobile - de gagner en compétitivité.

Deux entreprises de Saint-Quentin accèdent au Fonds de modernisation

Après les équipementiers Mahle FilterSysteme à Seboncourt, Defta à Essômes-sur-Marne et l’entreprise de benchmarking A2Mac1 à Hary, deux nouvelles entreprises de l’Aisne ont validé l’appel à projets de l’État visant à « (re)localiser, moderniser, innover et décarboner » le secteur industriel : Lamory & Wald et Aunde France, implantées à Saint-Quentin. Ce qui porte à six le nombre d’entreprises soutenues par l’État dans le département avec le spécialiste des fluides techniques CoreDux à Bezu-Saint-Germain.

Spécialisée dans l’usinage de précision, Lamory & Wald conduit un projet d’investissement ambitieux qui doit l’amener à accélérer la modernisation et l’automatisation de son parc machine en intégrant la robotique dans son process. Ce programme a pour objectif de renforcer sa compétitivité sur un marché aéronautique lourdement impacté par la crise sanitaire.

Avec le plan d’actions « Futur2 », Aunde France souhaite poursuivre sur la voie de l’innovation dans la conception de textiles techniques à destination de la filière automobile et du transport. Cet investissement projette de mieux associer l’automatisation et la numérisation dans les procédés industriels, tout en favorisant l’intégration verticale d’opérations de production.

Stéphane Bourdier