Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Avec Axon’Câble, la santé au coeur de l’entreprise

Santé. La société Axon’Câble sera présente sur la Foire pendant une semaine, du lundi 6 au jeudi 9 septembre, avec des cycles de conférences sur la santé au travail, véritable préoccupation de son Pdg, Joesph Puzo, depuis 10 ans.

Joseph Puzo Pdg d’Axon’Câble.

C’est avec l’humour qui le caractérise que Joseph Puzo parle de son engagement pour la santé au travail. « Il y a quelques années, j’étais comme 80% des chefs d’entreprise, je trouvais que la santé au travail ne servait pas à grand chose et en plus coûtait cher à l’entreprise ! Mais depuis 2011, j’ai radicalement changé d’avis, et depuis, je prends ce sujet très à coeur. » En effet, cette année-là, la médecine du travail d’Épernay - dont dépend l’entité marnaise située à Montmirail de 600 salariés - décide de convoquer tous les salariés.

La logistique étant très complexe à mettre en oeuvre, Joseph Puzo propose des consultations de télé-médecine, avec une infirmière qui viendrait à l’entreprise faire les examens et les transmettrait ensuite au médecin via internet. « À ma grande, surprise, ils ont accepté. » À partir de là, Axon’Câble développe une véritable politique de santé au travail au sein de son entreprise avec un suivi très poussé de la santé de ses salariés.

Des challenges sportifs pour motiver les salariés

Aidé par la loi sur l’obligation du « document unique », Joesph Puzo met en place des évaluations de santé et des détections de problèmes cardiaques ou de diabète. « L’entreprise a un vrai rôle à jouer, non seulement elle peut préserver la santé de ses salariés mais elle peut aussi l’améliorer », insiste le Pdg. « La clé, c’est notamment de bouger. » Inspiré de ce qui se fait au Mexique, où Axon’- Câble a une de ses filiales, l’entreprise a mis en place un programme baptisé Axionaté, qui signifie littéralement « mets-toi en action ». Ainsi, dans toutes les entreprises du groupe, des cours de yoga, course à pieds ou match de ping-pong sont proposés en dehors des heures de travail, soit entre midi et deux soit après 17 heures, avec un coach sportif. Des challenges sportifs sont aussi organisé.

« Si un salarié fait de l’activité physique, il augmente sa productivité de 6% et son espérance de vie de 7 ans ! »

« Nous avons par exemple organisé un tour du monde virtuel où pour 1 000 salariés, l’objectif était de faire 50 millions de pas en 3 semaines. L’objectif atteint a en réalité été de 75 millions de pas ! Il y avait un compteur et cela a créé une émulation dans tout de personnel », relate Joseph Puzo. Mais l’engagement d’Axon’Câble dans la santé au travail va au-delà de son implication en entreprise, la société a aussi développé un logiciel d’e-santé pour détecter une malformation cardiaque spécifique « le syndrome du QT long », responsable notamment de la majorité des crises cardiaques sur les terrains des sportifs.

« On a développé ce logiciel chez Axon et nous le mettons à disposition de la médecine scolaire notamment, afin qu’elle détecte ce syndrome. Elle l’a fait dans la Marne pour 3 000 élèves de sixième. Cinq ont pu être identifiés ainsi que 25 autres personnes dans leur famille… Ça fait 30 personnes à qui on a peut-être augmenté l’espérance de vie, ce syndrome se traitant très facilement… » Ce logiciel est aussi utilisé pour les salariés d’Axon et la médecine du travail de Reims.

Augmenter la productivité et l’espérance de vie

Sur le stand de l’entreprise à la Foire, seront également présents des professionnels de la médecine du travail mais aussi des start-up de santé comme Enovacom ou un organisme de prévention en santé, Physicare. « Les entreprises doivent se saisir de ce sujet », juge Joseph Puzo, arguant que non seulement la prise en compte de la santé au travail est utile pour le salarié, mais aussi pour l’entreprise : « Si un salarié fait de l’activité physique, il augmente sa productivité de 6% et son espérance de vie de 7 ans ! » Et si la notion de « bonne santé » est importante, c’est aussi celle de la longévité en bonne santé qui importe.

« Les Suédois sont en moyenne en bonne santé jusqu’à 72 ans. Les Français, le sont jusqu’à 63 ans ! Avoir une activité physique et détecter précocement d’éventuels soucis, est donc primordial », insiste Joesph Puzo. Fervent lecteur de différentes études, le Pdg de l’entreprise spécialisée dans les liaisons d’interconnectiques destinées aux marchés de pointe tels que l’automobile, le spatial, ou encore l’aéronautique, révèle aussi que si les pathologies comme le diabète de type 2 et les syndromes cardiaques étaient pris en compte en amont, cela permettrait à l’Assurance Maladie de redevenir excédentaire en cinq ans.

« De sceptique, je suis devenu un fervent défenseur de la santé et de la médecine du travail, avoue Joseph Puzo, c’est dans ce sens que sera orienté notre cycle de conférence sur la Foire cette semaine. »

Nastasia Desanti