Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Augmentation de 40 M€ de capital pour InnovHealth

MedTech. La start-up rémoise dirigée par Adnan El Bakri annonce une augmentation de capital de 40 M€ et un changement de nom en ReLyfe, avec l’entrée dans son capital du fonds d’investissement franco-américain Forepont et l’acquisition de la start-up américaine BeCareLink.

Augmentation de capital de 40 M€, acquisition d’une start-up, changement de nom et de dimension… ça bouge chez InnovHealth ! à tel point que la start-up rémoise s’appelle désormais ReLyfe. « Nous changeons de dimension », assure le Dr Adnan El Bakri, CEO de ReLyfe. En effet, la start-up créée en 2016 à Reims connue pour sa technologie PassCare (outil de récupération, de partage, de communication et de structuration des données médicales par les patients), s’est rapprochée du fonds d’investissement franco-américain Forepont Capital Partners pour finaliser une augmentation de capital à hauteur de 40 millions d’euros. Officialisée le 18 mai 2021, cette augmentation de capital s’accompagne de l’acquisition à 100% d’une start-up américaine new-yorkaise, BeCareLink, spécialisée dans la prédiction des maladies neurodégénératives par une thérapie digitale innovante. Deux changements majeurs dans la vie d’InnovHealth dont le nom disparaît (tout comme celui de BeCareLink) pour devenir ReLyfe. Cette nouvelle appellation couvre désormais la structure (valorisée aujourd’hui à 75 millions d’euros, une trentaine de collaborateurs) mais aussi le nom du produit à développer, fruit de la jonction des technologies apportées par le Passcare d’Innov Health et par BeCareLink.

deux start-up complémentaires

L’objectif de cette montée en puissance est assez clair pour le nouveau CEO de ReLyfe : « Il s’agit d’assurer le déploiement d’un profil de santé personnalisé, privé, sécurisé et universel. Après quatre ans de R&D, Innov Health possédait la technologie du partage de l’information et la structuration de cette information et notre force était d’avoir réussi à réunir ces deux étapes, grâce à un algorithme permettant de transformer les informations en données structurées ». De son côté, BeCareLink maîtrisant le côté analytique des données pour les transformer en prédictions, les deux start-up vont se montrer complémentaires. « Nous allons pouvoir déployer en une seule et unique plate-forme la possibilité de récupérer et de numériser les informations pour les transformer en prédictions et en actions de prévention », souligne Adnan El Bakri.

Adnan El Bakri, CEO de ReLyfe. DR

Cette application devrait alors, selon ReLyfe, permettre au patient de « maîtriser et structurer l’intégralité de son historique médical et d’y donner accès aux professionnels de santé de son choix, partout où il est, en plusieurs langues, grâce à une carte de santé interactive et personnelle. Il n’existait jusqu’à notre invention aucune solution permettant aux patients de récupérer et classer intuitivement tous les éléments liés à leurs consultations médicales, leurs traitements ou les soins qu’ils ont reçus tout au long de leur parcours de vie », explique l’entrepreneur rémois. « Quant aux médecins, ils ne disposaient d’aucun moyen d’accéder à ces informations de manière simple, fiable, complète et immédiate, ni d’aucun outil leur permettant de partager instantanément avec leurs patients les documents ou images générés sur leurs ordinateurs ».

100 M€ de chiffre d’affaires d’ici 3 à 5 ans

Pour le dirigeant rémois, ce changement de dimension ne donne pas lieu qu’à une progression en terme de financement mais préfigure une réelle évolution stratégique. Ce rapprochement contribue au lancement d’un « groupe global de Data Science médicale, leader sur cette thématique ». Une stratégie qui passe toujours par un ancrage fort en France et à Reims, insiste Adnan El Bakri : « Contrairement à ce qui se passe habituellement, il ne s’agit pas là d’une société américaine qui acquiert une société française. C’est une augmentation de capital qui va nous permettre de créer un champion français de la FrenchTech et de la MedTech tout en gardant notre siège en France, avec des bureaux à Reims, à Paris et à New-York », insiste-t-il.
Prochaine étape pour ReLyfe : le passage à la vitesse supérieure dans la commercialisation de ses produits. « Nous avions commencé à générer nos premiers revenus mais les deux structures réunies vont pouvoir consolider cette commercialisation. Actuellement nos équipes sont à 70% consacrées à la R&D. Demain, 50% de nos dépenses devraient être concentrées sur le secteur sales & marketing  pour accélérer cette activité commerciale ».
Une évolution qui devrait déboucher sur 70 recrutements dans les mois à venir, dont une vingtaine à Reims, une trentaine à Paris et autant à New-York. Car les ambitions du Dr Adnan El Bakri sont aussi claires qu’élevées, pour conserver sa longueur d’avance technologique sur ses concurrents. « Notre objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros dans les 3 à 5 ans qui viennent avec une valorisation à 1 milliard d’euros ».

Benjamin Busson