Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Au moins 800 emplois de plus pour le Parc logistique de l’Aube

Développement. Comme le Coq Sportif qui a confié sa logistique au spécialiste Logtex, plusieurs entreprises souhaitent s’y implanter.

Dans les entrepôts de Logtex, ce sont essentiellement des articles d’habillement qui sont reçus et expédiés quotidiennement. Laurent Locurcio

Malgré sa position géographique avantageuse, le Parc logistique de l’Aube a mis du temps à trouver sa vitesse de croisière. Mais depuis la première implantation de UFP International en 2008, un grossiste en services informatiques, les arrivées se sont succédé. Désormais, sur les 250 hectares disponibles au départ, il n’en reste qu’une centaine de disponibles et qui ne devraient pas le rester longtemps. « Il y a actuellement 800 emplois sur le Parc logistique de l’Aube, un nombre qui devrait doubler rapidement car nous avons plusieurs gros dossiers bien partis pour se concrétiser dès cette année », fait remarquer Philippe Pichery. Pour le président du Conseil départemental de l’Aube qui gère cette zone d’activités logistiques, la nouvelle donne qui restreint désormais sérieusement l’accès au foncier a rebattu les cartes.

« Depuis quelques mois nous assurons la logistique et les expéditions pour le Coq Sportif »

« La demande est plus forte et surtout plus concrète avec des échéances de réalisation plus courtes, et désormais il n’est plus question d’accorder des autorisations en gris », poursuit-il. Jusqu’ici, plusieurs implantations avaient été annoncées sans jamais se réaliser faute, pour les opérateurs immobiliers, d’avoir trouvé des clients pour leurs projets d’entrepôts. Sûr de son fait, le Département continue d’ailleurs d’investir sur cette zone. Récemment, il a construit une piste cyclable pour 266 000 euros afin de permettre aux salariés de venir travailler en vélo en toute sécurité.

Progression constante

L’exemple du développement des entreprises qui s’y sont installées devrait en inspirer d’autres. Certaines font partie des fleurons du textile aubois, comme Lacoste et Petit Bateau qui y ont installé leurs plateformes internationales d’expédition. Le spécialiste de la logistique des biens d’équipements de la personne, Logtex, est arrivé sur le parc fin 2019. « Nous assurons la logistique, les expéditions, mais aussi des services annexes pour une quinzaine de marques du secteur textile mais aussi d’autres domaines comme l’optique », précise Alain Rochard, directeur de Logtex Troyes. Par exemple, le site possède son propre atelier de broderie pour personnaliser les articles de ses clients ou encore un studio photo pour les catalogues et la vente en ligne.

Des services qui ont séduit des marques connues, comme le Slip Français par exemple. Les lignes équipées de convoyeurs spécifiques aux articles textiles se déploient sur une surface totale de 36 000 m². Une surface permettant d’assurer la réception des articles, le contrôle qualité, la personnalisation le cas échéant et les expéditions. Un savoir-faire qui a convaincu un célèbre équipementier sportif qui n’en finit pas de relocaliser ses activités dans l’Aube. « Depuis quelques mois nous assurons la logistique et les expéditions pour le Coq Sportif », confirme Alain Rochard.

Pour cela, l’entreprise a fait construire un second bâtiment développant 50 000 m² de surfaces utiles. Au passage, 80 CDI supplémentaires ont été créés pour cette nouvelle activité qui fait appel également à de nombreux renforts à certains moments. Auparavant, les activités logistiques du Coq Sportif étaient opérées en Alsace. Logtex emploie déjà 160 CDI et bon nombre d’intérimaires au Parc logistique de l’Aube. La progression constante des ventes et de la notoriété du Coq Sportif va forcément augmenter l’activité logistique.

Laurent Locurcio