Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Ardennes Patrimoine Insertion : un marché pour arriver à 250 salariés

Recyclage. Structure ayant déjà connu une forte croissance, la Structure d’Insertion pour l’Activité Économique (SIAE) API vient de créer une activité de déconstruction et de valorisation de produits de luxe, porteuse de 80 emplois d’ici fin 2022.

A l’occasion de la récente visite du Préfet, deux premiers « CDI d’inclusion » ont été signés dans les Ardennes. Pascal Rémy

Dans le cadre du volet « cohésion sociale » du plan de Relance, l’association Ardennes Patrimoine Insertion (187 personnes) vient de bénéficier d’une subvention de 480 000 euros pour l’aider à financer une activité unique en Europe de recyclage de produits de luxe (maroquinerie, chaussures, vêtements fabriqués en série, chapeaux…). Depuis le démarrage, il y a trois mois, de ce système de déconstruction de produits manufacturés arrivés en fin de collection, le groupement d’économie solidaire API 08 a déjà créé une vingtaine d’emplois sur le site Activence, à Charleville-Mézières.

Tirer profit de la future loi AGEC

Mis en place en partenariat avec son donneur d’ordre, la start-up parisienne Revalorem, qui entre juillet et décembre 2021 a investi plus de 300 000 euros sur place, ce business fort convoité qui aurait pu s’installer ailleurs en France, a finalement choisi les Ardennes, pour très vite y connaître une forte montée en puissance. Grâce à la revalorisation des déchets, le prestataire de services carolomacérien donne une seconde vie aux objets en les redistribuant à d’autres filières françaises. La structure espère créer 60 autres postes d’opérateurs et d’assistants techniques dont 80 % en contrat d’insertion et 20 % en CDI classique.

« Depuis le lancement de ce contrat triennal renouvelable et avant la prochaine mise en application de la loi AGEC (Anti Gaspi et Economie circulaire) qui sera mise en oeuvre le 1er janvier 2022 et interdira l’élimination des invendus non alimentaires pour encourager l’économie sociale et solidaire, les chiffres s’affolent et les perspectives de développement vont au-delà de nos espérances », s’enthousiasme Olivier Laurent, directeur général d’API 08.

« Grâce à la force commerciale et au savoir-faire de notre partenaire, nous pensons tripler notre volume de production d’ici 2022. Pour notre part, nous intervenons comme la main d’oeuvre et la garantie de contrôle-qualité de Revalorem qui a créé un établissement dans les Ardennes et acquis une seconde cellule de 720 m2 en plus des 360 m2 initiaux, afin de répondre à la demande de la clientèle et à la création d’emplois qui en découle », poursuit celui qui a le secret espoir d’atteindre la barre symbolique des 250 salariés, en créant une vraie filière d’insertion avec toutes ses structures.

Un portefeuille d’activités diversifiées

« Ce dossier nous est arrivé par le bais du groupe nordiste Vitamine T basé à Lesquin, présent dans les Hauts-de-France, l’Ile-de-France et la Bourgogne à travers une trentaine de filiales et détenu par un fonds de dotation. Nous l’avons rejoint en juillet 2019 pour bénéficier de relais de croissance et de moyens financiers supplémentaires. Avec ses possibilités de synergie, ce groupe a eu l’effet levier d’un turbo tirant vers le haut notre belle mécanique. Depuis, nous avons fait de grandes avancées et on se félicite de ce rapprochement fructueux », précise Olivier Laurent, satisfait par ailleurs de la réussite de la confection textile qui a fabriqué 250 000 masques pour le groupement d’entreprises solidaires Résilience et 30 000 autres pour Confectio dans le Nord, et l’entreprise Atlas en Bretagne en 2021.

Employant actuellement 145 personnes en parcours d’insertion au sein de trois associations (API Chantiers, API Entreprise et API Formation) oeuvrant dans des activités de services aux entreprises et en sous-traitance industrielle pour différents clients (Arden Plast, Polymoulage, Saveurs d’Ardennes, Lofthouse, Gares et connexions, Valopteam) et plusieurs collectivités locales dans la réhabilitation du patrimoine bâti ancien et de sites historiques, la structure d’insertion par l’activité économique créée en 2011, compte aussi une équipe permanente de 42 salariés travaillant au siège social et dans les deux antennes administratives de Sedan et Vervins (Aisne). Son taux de retour à l’emploi s’élève à 57%. Elle prévoit un budget prévisionnel de plus de 6 millions d’euros en 2022.

Pascal Remy