Informations régionales économiques et juridiques
130e année

APE ne cesse de se développer

Artisanat. Créée en fin d’année 2021 pour saisir des opportunités de croissance par le biais de reprises ou de prises de participation mais aussi préparer la transmission, APE Holding est vite passé aux actions concrètes sur le terrain.

Bruno et Clément Lhotellerie, associés dans APE Holding. Pascal Rémy

L’entreprise familiale ardennaise implantée à Belval et spécialisée dans les travaux de peinture, de ravalement de façades, d’isolation et de rénovation énergétique vient d’intégrer l’auto-entreprise de serrurerie ADSD de Mouzon dans son giron. Une manière de récompenser l’artisan métallier qui dirigeait seul cette société et travaillait depuis deux ans pour APE (Ardenne Peinture Evolution) en fabriquant des gardes corps métalliques.

« Désormais, un secteur serrurerie complètera nos deux socles historiques : la façade et l’isolation. Nous allons développer ce secteur en donnant à ADSD les moyens de s’agrandir », souligne Bruno Lhotellerie, dirigeant d’APE.
Une initiative rendue possible par l’acquisition d’un terrain de 40 000 m2. Ce site comprend deux bâtiments au sein desquels APE va installer et étoffer la partie serrurerie tout en rapatriant sur place celle concernant la maçonnerie, existant depuis deux ans.

Cette PME en plein essor (82 salariés, dix intérimaires, flotte de 45 véhicules) a accueilli, il y a quelques années déjà, l’arrivée de Clément Lhotellerie (35 ans), le fils. Ancien coureur cycliste professionnel au sein des groupes hollandais, Skil Shimano et Vacansoleil, ce dernier a évolué durant 10 ans au plus haut niveau, en étant sacré six fois champion de France de cyclo-cross, meilleur grimpeur de Paris-Nice et deuxième des Quatre jours de Dunkerque et de la Ruta del Sol.

8,8 millions d’euros de chiffre d’affaires

Revenu dans les Ardennes pour, à terme, prendre la tête de l’entreprise familiale, il s’attache à maîtriser les diverses facettes de la profession, « et ainsi, prendre progressivement de la bouteille à travers un long apprentissage », précise Bruno Lhotellerie, qui avait repris, en 1997 l’entreprise créée par son père. APE continuera donc d’exister par le biais du représentant de la troisième génération familiale.

« On est dans le bon secteur d’activité au bon moment. La preuve, nous avons actuellement un carnet de commande à 16 mois d’avance au lieu de 10 habituellement », se réjouit le chef d’entreprise. « Boosté par une forte demande en rénovation énergétique, marché de plus en plus porteur ces dernières années, nous avons conscience d’arriver à un tournant de l’histoire de l’entreprise si la demande continue ainsi. Cela nécessitait certaines transactions internes d’autant que nous envisageons, pour suivre ce rythme, une vingtaine d’embauches en 2022 et 2023. »

Réalisant des prestations pour les bailleurs sociaux, les collectivités locales, les architectes et les particuliers dans les Ardennes et l’Aisne où elle dispose d’une succursale à Laon, Ardenne Peinture Evolution prévoit en 2022, une progression de 10 % de son chiffre d’affaires qui s’élevait à 7,8 millions euros en 2020 et 8,8 millions d’euros en 2021.

Une future diversification

Des résultats qui incitent malgré tout Bruno Lhotellerie à une certaine prudence. « À l’avenir, il faut que l’on parvienne à une certaine stabilité dans l’exploitation de l’entreprise, afin d’assurer une progression moyenne et régulière. Nous envisageons tout de même des opérations de croissance externe en accord avec notre travail de base et peut-être, aussi, de nous élargir dans l’immobilier ».

Pascal Remy