Informations régionales économiques et juridiques
130e année

À Troyes, la Banque de France déménage

Finances. Elle quitte ses locaux historiques pour un bâtiment neuf mieux adapté à ses missions actuelles.

La salles des coffres de l’établissement historique de la Banque de France à Troyes. Laurent Locurcio

Une page d’histoire se tourne pour la Banque de France à Troyes. Fin mars, elle aura quitté ses locaux historiques du boulevard Victor Hugo pour rejoindre l’Once de Troyes, le nouveau centre d’affaires de la gare situé rue Coulommière où la Banque de France rejoindra d’autres services publics déjà installés comme ceux de Pôle emploi. Un immeuble tout neuf mieux adapté à l’accueil du public et surtout aux besoins actuels de l’établissement. Au fil du temps, un certain nombre de services ont été mutualisés ou abandonnés et les services troyens de la Banque de France se sont recentrés sur un certain nombre de missions à destination des entreprises et des particuliers.

Dans ses nouveaux locaux, la Banque de France n’occupera plus que 300 m2, une surface suffisante pour l’accueil du public et les bureaux de la dizaine de collaborateurs de l’établissement dirigé par Ophélie Besson. Comme un peu partout en France, la Banque de France va donc vendre ses locaux historiques troyens, construits en 1885. Des vastes bâtiments avec une surface de plancher de 4 000 m2, cour intérieure et jardin, situés près de la gare de Troyes. Une superficie imposante qui correspondait alors aux activités multiples et variées et à un nombre d’agents bien plus important. Une belle salle des coffres d’époque est toujours présente dans les sous-sols de cette succursale départementale. Au niveau national, la Banque de France a entrepris de nombreuses cessions immobilières pour adapter ses locaux, comme à Laon par exemple ou Charleville-Mézières.

Laurent Locurcio