Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Villers-Bretonneux : Julien Dive, vent debout, contre le projet éolien

Environnement. Mardi, le député de la deuxième circonscription de l’Aisne est monté au créneau lors de la séance parlementaire pour exprimer son opposition au projet de parc éolien qui doit sortir de terre à l’horizon 2024, à quelques kilomètres du mémorial national australien de Villers-Bretonneux (Somme).

Le mémorial national australien situé à Villers-Bretonneux. DREAL Hauts de France

« La transition écologique oui, le saccage et le mépris de l’Histoire non ! » Lundi, lors de la séance de questions au Gouvernement, le député axonais et vice-président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, Julien Dive, s’est une nouvelle fois insurgé contre le projet de parc éolien de Villers-Bretonneux, entre Amiens (Somme) et Saint-Quentin.

Depuis plusieurs années, l’hypothèse d’une nouvelle implantation de turbines scandalise bon nombre d’élus, d’associations et d’habitants dans les Hauts-de-France, mais aussi en Australie. Situé à cinq kilomètres du mémorial national australien dédié aux 62.000 soldats tombés lors de la Grande Guerre, le projet avait été dans un premier temps annulé par le Juge administratif car portant atteinte à la mémoire des victimes, avant d’être validé par la cour d’appel. L’État a fait savoir qu’il ne formerait pas de pourvoi en cassation.

« C’est un vent de colère qui souffle désormais sur ce territoire, qui souffle dans les Hauts-de-France toute entière, tant notre région est sacrifiée, défigurée sur l’autel des postures. Près d’un tiers des éoliennes de notre pays sont concentrées chez nous. Chaque jour, c’est un nouveau projet qui se monte sans concertation avec des implantations anarchiques, qui ne respectent même plus la qualité de vie ou la mémoire des territoires, » a-t-il notamment déclaré. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, lui a opposé une fin de non-recevoir.

Stéphane Bourdier