Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Une liste « Fiers d’être artisans » dans les Ardennes

Artisanat. Pour l’élection à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Ardennes, la liste emmenée par les sortants Valérie Messina et Patrick Paris est composée de 35 artisans.

Patrick Paris et Valérie Messina mèneront la liste « Fiers d’être artisans 08 ». Pascal Rémy

Deux listes seront en présence dans les Ardennes lors des élections à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat débutées le 1er octobre et qui s’achèveront le 14 octobre. 4 200 artisans seront ainsi invités à choisir leurs représentants à l’échelon régional. Dans les Ardennes, comme dans l’ensemble de la région Grand Est, de nombreuses organisations professionnelles, dont la CPME et la Fédération du BTP, ont décidé de présenter une liste sous l’intitulé, « Fiers d’être artisans 08 ».

« Nous avons décidé, après avoir fait de la figuration, de tenter notre chance à la tête d’un groupe représentatif du territoire et constitué de diverses professions de tous les horizons »

Composée de 35 artisans, avec comme chefs de files Valérie Messina et Patrick Paris qui faisaient auparavant partie de l’équipe sortante, elle formule plusieurs propositions concrètes, à partir d’un état des lieux ayant fait l’objet d’une large concertation avec les artisans ardennais. « Faute de pouvoir faire cause commune avec la liste de Bernard Detrez et d’être réellement impliqués dans les différents dossiers traités, nous avons donc opté pour une liste séparée », explique Valérie Messina avant de faire un état des lieux en énumérant un certain nombre de griefs envers les tenants.

Se sentir représenté

« Lors de la dernière mandature, je ne me suis pas épanouie. Je n’ai jamais eu le sentiment qu’on défendait les artisans et voulait faire bouger les choses dans le bons sens. Les décisions étaient trop souvent prises en petit comité. Voila pourquoi, nous avons décidé, après avoir fait de la figuration, de tenter notre chance à la tête d’un groupe représentatif du territoire et constitué de diverses professions de tous les horizons : la fabrication, le bâtiment, la coiffure, l’esthétique, l’ambulance mais aussi des branches comme l’automobile et l’hôtellerie-restauration ».

Les deux têtes de liste et leurs co-listiers veulent « redonner ses lettres de noblesse à une chambre qui est tombée très bas, remobiliser ses 14 agents pour qu’ils travaillent plus efficacement, se battre pour défendre la cause du département au niveau de l’instance régionale et rajeunir la composition de la chambre des métiers ».

Pascal Remy