Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Troyes en course pour 2024

Équipements. Piste internationale de BMX et grande halle de gymnastique, les investissements se poursuivent en vue des JO de Paris.

Sur le complexe sportif Henry-Terré, deux grands projets sont lancés, une piste internationale de BMX et une halle de gymnastique. DR

Le complexe Henry-Terré a été retenu par le comité d’organisation des Jeux Olympiques de 2024 parmi les « centres de préparation aux Jeux ». Un statut qui ouvre la porte à l’accueil potentiel de délégations olympiques et paralympiques de tous pays pour leur préparation en vue des JO de Paris. Dans les faits, bon nombre de villes sont sur les rangs et il faudra proposer des équipements modernes et de grande qualité pour espérer pouvoir être choisi par les délégations sportives. Troyes et l’Aube entendent bien tirer leur épingle du jeu, en profitant au passage de la proximité avec la région parisienne où auront lieu la quasi-totalité des épreuves olympiques.

C’est ainsi que le département investit 15 millions d’euros dans un complexe d’escalade unique en Europe, à proximité du complexe Henri-Terré. La Ville de Troyes et ses partenaires - Département, État et Région Grand Est - envisagent la construction d’une piste de BMX Race pouvant accueillir des rendez-vous sportifs internationaux. Le BMX est une discipline très spectaculaire qui permet à des compétiteurs à vélo d’effectuer des sauts dans le cadre de courses très disputées. La future piste troyenne sera de dimension internationale, avec ses 400 mètres de longueur. D’autres pistes sont prévues, ainsi que des gradins et une halle de 1 200 m2 dédiée aux sports de glisse urbains. Le chantier a été lancé fin 2021 pour une fin de travaux prévue en septembre 2022.

Répondre aux besoins locaux

Ce projet bénéficie du soutien financier du Département de l’Aube (523 000 euros), de la Région Grand Est (262 000 euros) et de l’État (Agence Nationale du Sport et Ministère chargé des Sports / 280 000 euros). La Ville de Troyes consacre au total 523 000 euros à ce projet. Sur le même site, une grande halle de gymnastique va également être construite, à compter du début de l’année pour une mise en service au second semestre 2023. D’une superficie de près de 4 000 m2, elle sera dédiée aux diverses disciplines de la gymnastique et sera également équipée de gradins pour l’accueil de spectateurs. L’investissement est important : estimé à 10,6 M€ HT, le projet est pris en charge à la même hauteur par la ville de Troyes et le Département de l’Aube.

Pour leur part Troyes Champagne Métropole, la Région Grand Est et l’Agence Nationale du Sport co-financent également ce projet. Autant d’investissements motivés par l’échéance olympique mais qui correspondent également à un besoin du territoire et en particulier d’associations sportives auboises. L’objectif étant de leur permettre de progresser et d’atteindre le haut niveau grâce à ces équipements. L’idée est également de permettre l’organisation à Troyes d’évènements sportifs nationaux et internationaux grâce à tous ces nouveaux équipements et de renforcer ainsi l’attractivité du territoire.

Laurent Locurcio