Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Troyes cultive son écoquartier

Urbanisme. Dans le quartier des Tauxelles, 200 logements à construire à proximité d’une coulée verte et du centre-ville.

C’est à proximité de la pénétrante et du centre-ville de Troyes que le futur écoquartier de Troyes commence à prendre place. Ville de Troyes

Redensifier l’habitat en centre-ville et créer le premier écoquartier à Troyes est le double objectif de cette vaste opération en cours de réalisation. Le projet d’écoquartier à Troyes, dans le secteur avenue Chomedey-de- Maisonneuve et Tauxelles avance aujourd’hui à grands pas. Un projet minutieusement préparé depuis 2010 par la ville de Troyes, qui avait pour objectif de réaliser un écoquartier à proximité de son centre historique. Un dossier qui a d’ailleurs obtenu le label ÉcoQuartier de l’État en décembre 2017. L’objectif plus général est d’attirer de nouveaux habitants qui souhaitent acquérir un logement en centre-ville et adopter un mode de vie durable.

Un nouvel espace qui sera également une grande vitrine à ciel ouvert des nouvelles pratiques en matière d’urbanisme, d’architecture et d’aménagement en matière environnementale. Cette opération d’urbanisme de grande envergure s’étend sur plus de quatre hectares et a déjà commencé à prendre forme avec la création de deux hectares d’espaces verts. Dans ce cadre, une « coulée verte » de plus de 20 000 m2, très appréciée aujourd’hui par les habitants, a été aménagée entre 2018 et 2020, avec notamment le réaménagement de la noue Robert ou encore la création de jardins partagés. Le reste, soit deux hectares de terrain, ont été cédés par la Ville de Troyes au groupe immobilier Nexity pour un prix de 2,1 millions d’euros.

200 logements en prévision

C’est sur cet espace que l’écoquartier va prendre corps en termes d’habitation. Bordé par l’avenue Chomedey et les rues Gaston-Billotte, Étienne-Pédron et Brocard, cet îlot urbain doit accueillir environ 200 logements individuels et collectifs dans des bâtiments performants en matière énergétique. Plus précisément, Nexity prévoit la construction d’une résidence Services seniors de 130 appartements. Destinée à des personnes autonomes et valides – propriétaires ou locataires – elle comprend, outre des appartements, des espaces communs et de services.

S’ajoute à cela une résidence intergénérationnelle avec une cinquantaine de logements ainsi que 37 maisons individuelles. La livraison des opérations et des aménagements publics devrait se faire à partir de fin 2022 et s’étaler jusqu’en 2024. Bien évidemment, les bâtiments seront très économes en énergie et leur construction fera appel à des matériaux biosourcés. Ce sont ainsi près de 15 000 m2 de surface de plancher qui seront édifiés dans le respect des critères définis par le label écoquartier.

Avec cette réalisation, l’Aube va compter deux écoquartiers labellisés avec celui de Pont-Sainte-Marie. Plus généralement, la ville de Troyes entend continuer de mettre l’accent sur le développement durable dans ses aménagements. François Baroin a déjà annoncé que les neuf hectares de la friche industrielle Bolloré auront vocation à devenir aussi un « poumon vert » dans le prolongement du parc des Moulins situé à proximité.

Laurent Locurcio