Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Tourisme : le Grand Reims à la relance dès cet été

Tourisme. Le Grand Reims engage plusieurs actions de soutien à la filière touristique, avec un budget maintenu à hauteur de 3,495 millions d’euros pour l’Office de Tourisme, malgré la baisse de recettes enregistrée en 2020. 

Faire revenir et fidéliser les touristes sur le territoire du Grand Reims, telle est l’ambition du plan de relance de la collectivité et de son Office de Tourisme.

Avec une baisse spectaculaire des taux d’occupation et de fréquentation des lieux touristiques, l’année 2020 est à oublier pour le Grand Reims. Effondrement du taux d’occupation des hôtels de plus de 50% (avec un taux moyen annuel de 30%), baisse de 63% du nombre de visiteurs à la Cathédrale (591 000 visiteurs), baisse de 59% de visiteurs au Palais du Tau (57 000 visiteurs), baisse de 70% de la fréquentation de l’Office de Tourisme… Les chiffres présentés par Catherine Vautrin, la présidente du Grand Reims, sont éloquents. Outre leurs conséquences sur l’économie locale et les entreprises, ils ont eu un impact direct sur les recettes de la collectivité avec une baisse de 61% de la taxe de séjour (soit 800 000 euros).
à l’heure de la réouverture des lieux touristiques et de convivialité, la présidente a souhaité présenter un plan de relance touristique, inscrit dans les actions de l’Office de Tourisme du Grand Reims, dont le budget a été voté à hauteur de 3,495 millions d’euros. Un plan qui s’appuie à la fois sur les atouts du territoire et sur une stratégie marketing, numérique et commerciale pensée par les équipes dirigées par Philippe Verger. Champagne, tourisme vert et numérique semblent être trois des piliers majeurs de ce plan de relance qui ne part toutefois pas de zéro après une année au ralenti forcé.

Attirer les touristes régionaux

« C’est un petit symbole mais depuis sa réouverture, l’Office de Tourisme a déjà enregistré plus de 4 000 visiteurs », note Catherine Vautrin qui préside également l’Office de Tourisme. Un chiffre modeste mais qui reste un score encourageant au regard de la météo désastreuse du mois de mai et aussi de la nature des visiteurs. 57% sont originaires d’Ile de France et 13% du Grand Est. « Nous oublions trop souvent les 6 millions d’habitants du Grand Est que nous pouvons attirer chez nous », rappelle d’ailleurs la présidente.
Pour relancer la machine touristique rémoise, l’Office de Tourisme compte d’abord reconduire les recettes qui fonctionnent. à ce titre, l’opération « Pour un été royal, Champagne » initiée en 2020 sera reconduite du 1er juillet au 15 septembre. Chaque touriste ayant passé deux nuits sur le territoire, consommé un repas dans un restaurant et souscrit à une activité de loisirs peut recevoir une bouteille de champagne sur demande. La quasi-totalité des 3000 bouteilles de champagne provisionnées en 2020 ayant été distribuées, l’opération séduction reprend dans les mêmes conditions cette année.
« C’est une opération qui touche tous les types de touristes. Même ceux qui résident dans les hôtels étoilés viennent récupérer une bouteille de champagne de petits producteurs à l’Office », précise Catherine Vautrin. Cette notion de producteurs locaux est d’ailleurs essentielle dans la nature de l’opération : « Il est important de lier ce genre de démarche à la consommation locale et d’aider les professionnels, puisque les bouteilles sont achetées par l’Office de Tourisme à ses adhérents récoltants-manipulants ».

Une market place d’envergure

Trois autres animations majeures sont mises en place cet été, accompagnées par un vaste plan de communication. La première est l’opération « Pique-niques en Champagne », menée conjointement par 9 Offices de Tourismes départementaux pour mettre en avant 75 « spots » ou lieux idéaux pour pique-niquer en amoureux, en famille ou entre amis. L’Office déploie aussi tout un programme d’animations autour du phare de Verzenay et proposera également des rallyes gourmands dans Reims, à découvrir sur son site.
Cette année, le tourisme du Grand Reims franchit une étape numérique d’envergure avec le déploiement d’une boutique 2.0 et d’une Market Place destinée à améliorer la performance de la commercialisation de ses offres. « RegionDo, c’est une Market Place qui permet de vendre en temps réel les prestations touristiques selon les disponibilités des prestataires », explique Alexandre Bariteaud, directeur marketing et commercial de l’Office. Développée elle aussi à l’échelle départementale, en lien avec l’ADT et les 9 Offices de Tourismes marnais, la Market Place sera accessible via les sites marchands des prestataires, ceux des Offices et de l’ADT de la Marne mais aussi par les agences de voyages en ligne (Expedia, Trip Advisor, Booking...). Une initiative qui devrait muscler l’offre touristique du territoire et donc sa visibilité sur la toile.
Avec 40 offres déjà mises en ligne sur son site, l’OT du Grand Reims vise une montée en puissance pour accueillir un maximum de touristes et les conserver sur le territoire le plus longtemps possible, pour relancer son tourisme dès cet été. 

Benjamin Busson