Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Sciences Po Reims : une rentrée placée sous le signe de la maturité

Rentrée. Les 562 étudiants de première année du Collège Universitaire de Sciences Po ont fait leur rentrée, la semaine dernière, sur le campus rémois. Un campus qui atteint sa maturité, comme le soulignait Stéphanie Balme, doyenne du Collège Universitaire, qui avait tenu à être présente pour la circonstance.

562 étudiants en 1ère année, 1 492 dans le cadre de Sciences Po, près de 1 600 avec les étudiants du programme d’échange, le campus rémois atteint sa maturité. Jacques Rivière

Lors de la première rentrée solennelle, en 2010, 82 étudiants constituaient la première promotion du campus rémois de Sciences Po. Ils étaient 562 (dont 60 issus des Conventions Education Prioritaires) ce 24 août dernier, dans le grand amphi plein à craquer. Si Reims était d’ailleurs le premier campus de Sciences Po à faire sa rentrée, il peut également se flatter d’être le plus important du Collège Universitaire (c’est-à-dire du plus grand nombre d’étudiants de 1ère année), et de disposer du plus grand et du plus confortable des amphithéâtres.

Il est vrai que cet amphi est aussi le plus récent, faisant partie de la dernière tranche de travaux réalisée sur place, et offrant des conditions d’études optimales, pour un montant de 76 M€ financés par la Région, le Département et le Grand Reims. Tilman Turpin, directeur du campus - très enthousiaste devant cet amphi rempli et le retour au « présentiel » après l’année compliquée que nous avons connue - n’oubliait pas de dire ce que Sciences Po Reims devait au partenariat avec les collectivités territoriales.

Pour sa part, et avec élégance, Arnaud Robinet soulignait « le courage » de sa prédécesseure, Adeline Hazan, « d’être allée chercher Sciences Po en 2008, et les financements à même de l’accompagner ». Stéphanie Balme, doyenne du Collège Universitaire, voyait dans cette rentrée 2021-2022 - la douzième à Reims, donc - « celle de la grande maturité du campus » qui accueille désormais 1 492 étudiants (+ 19 % par rapport à l’année dernière), et près de 1 600 si l’on ajoute les étudiants du programme d’échange.

Vertus cardinales et vaste programme

Stéphanie Balme, doyenne du Collège Universitaire, et Tilman Turpin, directeur du campus, dans le grand amphi (vide après la rentrée solennelle). Jacques Rivière

Avec les programmes Afrique et Amérique du Nord, qui sont la spécialité du campus, ce ne sont pas moins de 80 nationalités (soit 45 % des étudiants) qui sont représentées à Reims. Notons également la présence de la deuxième cohorte d’étudiants (ceux-là se comptent 20) du double diplôme Bachelor or Arts and Sciences, licence interdisciplinaire ouverte en septembre 2020 en partenariat avec l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Si les étudiants ont bien compris - tant cela leur a été répété en cette rentrée solennelle - qu’ils étaient l’avenir de la société, et s’ils ont été invités à réfléchir sur leur place dans le monde de demain, Stéphanie Balme leur a vivement conseillé de proscrire toute forme de procrastination au cours de leur cursus à Sciences Po, et les a tout aussi vivement incités à cultiver les vertus cardinales de l’école : humilité, curiosité, ténacité, solidarité, exigence (envers eux-mêmes). Et c’est déjà un vaste programme !

Jacques Rivière