Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Une plateforme digitale unique pour le tourisme marnais

Tourisme. En adoptant la plateforme unique Regiondo, l’Agence de Développement Touristique de la Marne et les neuf Offices de Tourisme du département entendent bien développer le marketing et les résultats des opérateurs privés et publics de tourisme, de loisirs et de culture.

Philippe Harant, les Direc teurs des Offices de Tourisme et les collaborateurs de l’ADT de la Marne. Gérard Delenclos

Qu’on se le dise, les Offices de Tourisme locaux, neuf recensés dans la Marne, et l’Agence de Développement Touristique de la Marne (ADT Marne) chassent en meute et tiennent à le faire savoir. Ce fut le cas sur le stand du Département de la Foire de Châlons-en-Champagne, autour d’Annie Coulon et Philippe Harant, respectivement Présidente et Directeur de l’ADT Marne, au cours d’une conférence de presse en trois temps : le point sur les actions partenariales des acteurs du tourisme marnais, la présentation de l’outil Regiondo et un premier bilan de la saison touristique (juin, juillet et août 2021).

Réalisation de vidéos, accueil de blogueurs, opération pique-nique, entre autres actions de promotion du territoire, ont ainsi été présentés par Grégory Pezé, Laurence Padiou, Laurence Prévot, Audrey Garillon, Rada Basta et Philippe Vergé, directeurs et directrices des offices des Paysages de Champagne, de Châlons-en-Champagne, d’Epernay, d’Hautvillers, de l’Argonne champenoise ou du Gand Reims.

Regiondo, un outil de communication en ligne

Si Regiondo est partenaire de la plateforme régionale Explore Grand Est, depuis le mois de juillet dernier, l’outil de digitalisation de la production et de la distribution d’offres touristiques et de loisirs, innovation franco-allemande qui fête cette année ses dix ans d’existence, le précurseur de l’utilisation sur le Grand Est est bien l’ADT de la Marne qui en a fait un système d’offres collectives avec les offices de tourisme du département, depuis le mois de juin dernier. La plateforme se présente comme une place de marchés au service de la visibilité des offres des prestataires et de la vente de leurs prestations. Les produits sont détaillés en ligne, les réservations gérées en ligne et le prestataire a accès à des statistiques de lectures et de ventes.

Cette tendance de fond (billetterie en ligne, analyses des données, comptes partenaires, marketing, voire offres personnalisées) dans le tourisme et les loisirs compte plus de 7 500 clients dans une quarantaine de pays. La place de marché de la Marne compte à ce jour plus de 170 offres (visites de caves, de villages et de villes, promenades thématiques, balades nautiques, sports et loisirs, location de cycles, oenotourisme sous toutes ses formes, évènements … ). Elle a directement réalisé, hors prestations réglées directement aux partenaires, 163 000 euros de chiffre d’affaires.

Une fréquentation encore en deça

DE 2019 Le bilan de la fréquentation touristique dans la Marne, de mai à août, affiche une hausse de 13,5% par rapport à 2020 et malgré une baisse des visiteurs étrangers, un résultat qui s’avère inférieur de 18,9% à celui de 2019. Le mois d’août, avec la météo que l’on sait enregistre une baisse de 11,5% contre une augmentation de 12,7% en juillet. La clientèle française hôtelière vient principalement de l’Aisne, des Ardennes, du Nord, de la région parisienne ou de l’Aube, avec un total de 26% des nuitées enregistrées sur la période. Le top cinq des nuitées étrangères concerne la Belgique et les Pays-Bas (16,8% chacun), l’Allemagne (14,1%), le Royaume- Uni, en chute depuis 2019 (5,6%), et l’Espagne (5,3%).

Le nombre d’hébergements locatifs ouverts à la réservation (meublés et chambres d’hôtel) progresse depuis 2019. Le volume des nuitées en meublés progresse quant à lui de 45% par rapport à 2020 et de 14,4% par rapport à 2019. Le nombre de visiteurs dans les neuf offices de tourisme de la Marne est passé de 258 000 en 2019 à 121 200 en 2021, via 96 000 visiteurs en 2020. Soit une hausse de 26% entre 2020 et 2021 et une baisse de 53% entre 2019 et 2021. Les expériences recherchées par les touristes ont évolué : désormais nature et bien-être priment sur activités et loisirs.

Gérard Delenclos